Jungle de Calais: de multiples faits de viol dénoncés

Publié le 28 Octobre 2016

Une jeune femme a été violée par un groupe de cinq hommes dans la jungle de Calais alors que la police française évacuait le camp de migrants

C’est une « structure associative » qui aurait fait remonter ces accusations auprès du parquet de Boulogne-sur-Mer, hier matin : une réfugiée aurait été violée par cinq personnes dans la nuit de lundi à mardi. Les faits se seraient déroulés « a priori dans la Jungle ». Difficile d’en savoir plus à ce stade, car les sources policières, très sollicitées par la presse en plein démantèlement, restent discrètes sur ce dossier.

La victime a été entendue et surtout examinée par un médecin légiste mardi dans l’après-midi. Un examen privilégié tant il est déterminant pour établir des faits d’une telle gravité. L’audition de la victime n’a pas été réalisée à proprement parler, car elle parle « un dialecte éthiopien très particulier », pour lequel les traducteurs ne courent pas les rues…

nordlittoral.fr

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Immigration

Commenter cet article