JUNGLE DE CALAIS: ZÉRO EXPULSION, UN DÉMANTÈLEMENT POUR RIEN !

Publié le 24 Octobre 2016

Le gouvernement doit la vérité aux Français. Ce sont très majoritairement des jeunes hommes seuls, immigrés en situation illégale qui vont être répartis sur le territoire. Le droit d'asile est manifestement dévoyé. Parmi eux, combien d'islamistes ? Le gouvernement est-il en mesure de répondre à cette question ? je ne le crois pas !

En 4 ans, le campement sauvage de Calais est passé de 400 personnes à près de 10000, portant le nom infamant de jungle.

La politique laxiste de François Hollande ne fait que générer un appel d'air massif à l'immigration illégale. Rappelons qu'une première tentative de répartition dans des centres d’accueil a eu lieu il y a quelques mois ce qui n'a pas empêché la jungle de se reconstituer, les migrants y sont revenus. 
On l'a constaté en Meurthe-et-Moselle, où le Préfet avait loué le château de Tantonville pour 35 migrants, seule une dizaine est venue et en quelques jours, il n'en restait plus que 4...

Voilà aussi le résultat de la désastreuse politique de quotas de l'Union Européenne cautionnée par le Président de la République.

Il n'y a pas de démantèlement efficace sans expulsion. Le gouvernement aurait dû mobiliser massivement les services de l'OFPRA sur Calais pour examiner les demandes d'asile dans les plus brefs délais et expulser tous ceux qui n'ont pas vocation à rester sur notre territoire.

Depuis de mois, je propose la création d'un service public de reconduite doté de moyens humains et matériels. La France doit se doter d'une politique d'immigration choisie, ferme et humaine en développant une politique efficace de coopération au développement en contre partie d'une maitrise de flux migratoires.

Avec son absence de politique internationale, la France ne joue pas non plus son rôle de leadership pour régler la situation en Libye et en Syrie.

Il y a fort à parier que le gouvernement s'activera à donner le statut de réfugiés à tous ceux qui seront déplacés. Combien seront ensuite régularisés voire naturalisés ?...

Mais qu'en pense le peuple de France toujours sollicité pour payer mais jamais pour donner son avis !

A quelques mois des élections, François Hollande veut disperser les migrants pour mieux cacher le désastre de sa politique migratoire.

Les Français ne s'y trompent pas, ils n'en peuvent plus et le feront savoir dans les urnes !

Rédigé par Nadine Morano

Publié dans #Immigration

Commenter cet article

Charles 24/10/2016 18:47

En cas de "veaute" incorrect en 2017, que le "peuple de France" ne vienne pas pleurer, il n'aura que ce qu'il mérite....
La France est en cours d'invasion, la majorité de Français n'en n'a pas pris encore conscience.
De profonds changements (lois et constitution) sont indispensables dans ce pays, car, si non réalisés rapidement, la catastrophe est au bout du chemin.
Réveillons-nous, réveillez-vous

Vent d'Est, Vent d'Ouest 24/10/2016 18:09

On s'en doutait tout de même un peu...