Le temps est venu de tirer un trait sur ce quinquennat calamiteux

Publié le 18 Octobre 2016

Confidence pour confidences ou conversations avec mon cheval, celà nous ramène à l’empereur Caligula qui adorait s’entretenir avec son quadrupède et à la célèbre phrase « mon royaume pour un cheval » sauf qu’en occurrence ce fougueux destrier n’est qu’un bourrin!

Le temps est venu de tirer un trait sur ce quinquennat laborieux, combien reste-t-il de jours avant le baisser de rideau, la messe est dite semble-t-il pour les Français, le bilan bien calamiteux de ce festival des planches se précise, car l’affaire paraît mal engagée même pour un disciple de Machiavel si aguerri dans la carambouille, non ce n’est pas la déclaration d’une starlette en émoi sur papier glacé, ni une émission de télé-réalité chauve pour les phoques que je découvre dans la presse!

Je cite donc le propos prêté au chef de l’état en veine de confidences auprès de journalistes obséquieux:
 » La femme voilée d’aujourd’hui sera la Marianne de demain », je me pince, sans trop y croire, c’est un fake, un remake de Chaplin mon acteur préféré propulsé dans la politique (ref: Le dictateur), les gens sont si méchants, que ne vont-ils pas inventer pour vendre, allons, j’en étais resté à la version Aragonesque « la femme est l’avenir de l’homme » est-ce un canulard pour les connards!?

Cela pèse ce remugle, un, deux, trois je m’en vais au bois… respirer l’air pur… 3 évènements de ce genre le même jour, trop c’est trop, saint oligarque priez pour nous, aide-moi j’ai mal au coeur, une envie de vomir: il y a eu les sauvageons du Docteur Digé de l’intérieur qui plagie assez mal un hiérarque d’autrefois en gratifiant par cette formule incongrue des criminels diversifiés, mais très déterminés, pourquoi pas aussi une petite décoration à l’Elysée si possible sous forme de collation/ collaboration pour réconforter ces barbares artistes de la décollation mise en pratique! Ah les vertus de la déradicalisation celà peut nous mener loin des Champs Elyséens, au royaume des ombres!

L’heure n’est-elle pas à la mutualisation de toutes les médiocrités: jouer collectif tout en gardant l’esprit individualiste! Terrifiante volupté! Ensuite ces démêlés si nombreux avec Vladimir Poutine, assez maladroit (je me censure) de se fâcher avec un si grand peuple ami de la France, en essayant d’humilier les russes avec perte et fracas qu’allons-nous gagner à part « des coups de bâtons » mon cher Molière! Discuter oui toujours, mais assez dénigré!
Cette approche politique de notaire de province reste pour le moins déraisonnable et contestable!

La diplomatie ambitieuse de l’école Française, des Tocqueville … celle des plus hautes valeurs éthiques et morales, où sont-elles passées, le pays des intelligences agonise entre le Qatar et les Emirats associés, la France des élites patauge dans l’absurde contentement de soi (caricature de la Comédie humaine), prisonniers de nos reniements, de nos aveuglements idéologiques, fuites et renoncements nous entraînent vers une perfidie suicidaire et toxique, amateurisme ou obsession hystérique d’un choeur de castrats, cette obstination des eunuques du sérail, figés dans l’erreur augure mal de l’avenir du pays!
Maintenant ce tissu de confidences « rigolardes » sussurées aux oreilles d’une cour complaisante et servile tourne en boucle, cassant la tête des citoyens médusés, cela crée un malaise féroce!

Procédons par ordre, essayons de comprendre le comment du pourquoi de la combine avant de céder à la rage mauvaise conseillère.
Que signifie la phrase en soi: est-ce folie anodine, usure du pouvoir, grosse fatigue qui brouille le message envoyé dans la figure des sans dents comme un coup de fouet!
« La femme voilée d’aujourd’hui sera la Marianne de demain »
Les mots ont un sens et rien n’arrive par hasard: est-ce délibéré?
L’humiliation prend aux tripes, mais aussi l’inquiétude qui vient sur notre sort, celui de nos enfants!

La magie d’un vaudou obscur et maniaque, les effluves d’une influence corrompue par les miasmes de l’idéologie peuvent expliquer un tel esprit d’aventure, rien de rationnel quand l’esprit se venge, à force de vouloir travestir les mots on se prend les pieds dans le tapis!
Qu’en est-il, y-a-t-il subterfuge, démagogie triomphante, quelle chausse-trappe implicite, explicite, est-ce auto-dérision ou cynisme pathologique, quelle ruse obscure et vicieuse se cache derrière ce mépris froid qui nous glace le sang!
Gifle ou provocation, voire ignorance du quotidien, cela y ressemble fort, ou ne serait-ce qu’une petite vanité puérile satisfaite, vengeance mijotée ou manque cruel de savoir-vivre, pas le vivre ensemble que l’on nous chante sur tous les tons, mais le mourir ensemble au banc des nations! Après moi le déluge!

« La femme voilée sera la Marianne de demain« , misérable copié collé d’un opportunisme de comptoir et confusion catastrophique de deux symboles antagonistes et irréconciliables: Marianne symbole de la république laïque et le voile islamique imposé à la femme par la religion musulmane!

Ce pieux mensonge de transformer le loup islamique en agneau sent son tartufe à plein nez, le citoyen patriote n’est pas né de la dernière pluie pour croire à ces balivernes! Le danger impardonnable c’est de détruire de fond en comble les principes, fouler aux pieds le symbole protecteur de la République Française: tout responsable et coupable de légèreté devant le peuple devra rendre des comptes au peuple!

L’esprit de charité, l’esprit de compassion ne sont pas simplement le fait des vertus chrétiennes certes, la Révolution Française a incarné l’idée de civilisation par-delà les excès, mais la perversion idéologique, cette catin idéologique prend souvent les atours et le masque de la vertu chrétienne, ne nous laissons pas manipuler par l’hypocrisie et le mensonge des politiques!

La démocratie c’est la défense constante des droits du citoyen, non la démission peureuse face à l’adversité et à la crise morale, seule la lutte contre la tyrannie permet de les conserver!

Jean-Marie Pieri

observatoiredumensonge.com

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Hollande

Commenter cet article