Sébastien Jallamion, le policier révoqué, parle

Publié le 7 Octobre 2016

Sébastien Jallamion
Sébastien Jallamion

En septembre 2014, le brigadier-chef Sébastien Jallamion publie, sur un compte privé Facebook, 7 photos dénonçant les assassins d’Hervé Gourdel, un guide de montagne décapité par des djihadistes en Algérie. Dénoncé par une collègue à sa hiérarchie, une enquête administrative est lancée pour un possible manquement à l’obligation de réserve. Pendant un an, les machines administratives et judiciaires s’emballent. Victime et bouc émissaire de la nécessaire “lutte contre l’islamophobie”, le policier est suspendu de ses fonctions pour 2 ans, privé de son salaire et de ses droits. En appel, sa condamnation le conduit à la révocation de la police nationale.

ripostelaique.com

Rédigé par La rédaction

Publié dans #France

Commenter cet article

jean 07/10/2016 09:49

et l'administration,pas mieux!

jean 07/10/2016 09:49

une vraie pute son ex-collegue!