Témoignages de policiers en colère

Publié le 21 Octobre 2016

Ils sont confrontés à des violences quotidiennes. Hervé Lefebvre, en poste au commissariat de Vitrolles, a 30 ans de métier. « Vous arrivez sur un différend familial. Le mec pète un plomb, sort un couteau et vous court après. Ça m’est arrivé » relate le policier. Aujourd’hui, il est fatigué par les violences à répétition et les lourdeurs administratives.

Pierre exerce en Seine-Saint-Denis dans un commissariat délabré avec du matériel hors d’usage. Craignant pour sa sécurité, il déplore son « gilet pare-balles » fourni en 2005 et non changé depuis. Sa femme, aussi dans la profession, constate la même situation. « On ne part jamais sans se dire au revoir, même lorsque l’on s’est disputés« , témoigne le couple.

Thomas, un policier de la brigade anti-criminalité, a confié mercredi ressentir « beaucoup de colère » et de « frustration« . Alors que des manifestations de policiers ont lieu depuis lundi pour dénoncer leurs conditions de travail, l’homme âgé d’à peine 40 ans a expliqué avoir déjà « eu peur » et « ressenti des tremblements » face aux dangers du métier.

« J’ai la chance de pouvoir rentrer chez moi, voir mes enfants« , a-t-il affirmé. Ce père de famille en a notamment profité pour lancer un appel afin de demander plus « de moyens, du matériel, travailler en sécurité« .

fdesouche.com

Rédigé par La rédaction

Publié dans #France

Commenter cet article