Toulouse : un islamiste radical assigné à résidence touche le RSA

Publié le 7 Octobre 2016

Toulouse : un islamiste radical assigné à résidence touche le RSA

Selon "Le Parisien" l'islamiste belge Farouk Ben Abbes bénéficie à nouveau des minimas sociaux après une interruption due à son incarcération. En mars, il avait touché 21 650 € de l'Etat à la suite de deux mois d'incarcération jugée abusive.

Selon Le Parisien, l'islamiste radical Farouk Ben Abbes perçoit le RSA (Revenu de Solidarité Active) depuis le 1 juillet dernier. Comme le rappelle le quotidien, le Belge de 31 ans bénéficiait déjà du RSA avant son assignation à résidence.

Ses aides de la Caisse d'allocations familiales (CAF) avaient été interrompues entre mars et mai à cause de son incarcération pour manquement à ses obligations d'assigné à résidence.

Sa dangerosité supposée n'est pas un critère

L'islamiste radical, qui vit dans le quartier de la Reynerie à Toulouse (Haute-Garonne), avait fait un dossier de demande de RSA fin juillet auprès de la CAF de Haute-Garonne. "Constatant la régularité de sa demande, le conseil départemental lui a signifié mi-septembre l'octroi du RSA, avec effet rétroactif au 1 er juillet", note Le Parisien. "Il remplissait toutes les conditions, notamment celle d'être ressortissant de l'Union européenne. Sa dangerosité supposée ne fait pas partie des critères prévus par les textes", a déclaré une source proche du dossier.

L'islamiste avait déjà touché de 21 650 € de l'Etat

Le nom de Farouk Ben Abbes est apparu dans plusieurs affaires de terrorisme, dont un projet d'attentat au Bataclan en 2012. Finalement, l'homme avait bénéficié d'un non-lieu en 2012. Il est par ailleurs proche du djihadiste Fabien Clain qui a revendiqué la tuerie du 13 Novembre au nom de Daech dans une vidéo. Farouk Ben Abbes est assigné à résidence depuis les attentats de Paris. En mars dernier, il avait déjà touché de l'argent public, en percevant 21 650 € de l'Etat à la suite de deux mois d'incarcération jugée abusive par la cour d'appel de Paris, décision confirmée par la Cour de cassation.

planet.fr

Rédigé par La rédaction

Publié dans #France

Commenter cet article

tabak Raibaldi Yolande 07/10/2016 12:22

comment commenter? c'est tellement hallucinant!! de toutes façons il faudrait remplir des pages et des pages, tellement nous sommes en train de vivre en permanence dans un univers devenu, par la faute de ce gouvernement , ubuesque et digne de Kafka! no comment :les faits parlent d'eux mêmes Yolande Tabak Raibaldi