Un proche de François Hollande recasé à la Caisse des dépôts

Publié le 15 Octobre 2016

Christophe Pierrel a quitté ses fonctions de chef de cabinet adjoint pour rejoindre la délégation de la CDC à Chambéry

Un recasage de plus ! Les nominations du président de la République pour remercier ceux qui l'ont servi continuent. Ironie de l'histoire, c'est l'un des tout premiers recasés de l'Élysée, l'ancien secrétaire général Pierre-René Lemas, aujourd'hui à la tête de la Caisse des dépôts et consignations, le bras financier des investissements de l'État, qui accueille le dernier partant de l'Élysée, même si ce classement est provisoire.

Christophe Pierrel était en poste au palais présidentiel depuis janvier 2015. Il rejoint la "succursale" de la CDC en Savoie, rapporte D!CI, le site d'informations locales sur la région. La nomination a été confirmée au Point. La "succursale" chambérienne opérationnelle sur l'Isère, la Savoie et la Haute-Savoie avait été inaugurée par le patron de la CDC lui-même en avril 2016.

" Le président estime qu'il faut le ménager, Pierrel lui est très loyal. Il n'a rien fait fuiter des lacunes du cabinet et des ratés de la présidence "

Interrogé dès le 2 octobre par Le Point à propos de l'exfiltration de Christophe Pierrel, l'Élysée avait fait mine d'ignorer où le militant socialiste de 31 ans serait recasé. "Le président estime qu'il faut le ménager, Pierrel lui est très loyal. Il n'a rien fait fuiter des lacunes du cabinet et des ratés de la présidence", commente un haut fonctionnaire qui rappelle l'épisode désastreux de la mise en scène d'une visite présidentielle chez une habitante de Lorraine. Pierrel en a porté la responsabilité sans broncher.

lepoint.fr

Rédigé par La rédaction

Publié dans #France

Commenter cet article