AME: une facture de 1 milliard d'euros en 2017

Publié le 9 Novembre 2016

AME facture de 1 milliard d'eurosLe député Claude Goasguen dénonce une dérive budgétaire. La dépense de l’AME en 2017 serait supérieure à 1 milliard, dit-il.

Claude Goasguen ne renonce pas. Chaque année, le rapporteur spécial de l'Assemblée nationale sur les crédits de la mission « santé » lance une charge contre l'aide médicale d'Etat (AME) offerte aux sans-papiers. Lundi soir, il a critiqué à nouveau la dérive des coûts de l'AME, qui serait nettement supérieure aux 815 millions inscrits dans le budget pour 2017. Tous les candidats de la primaire à droite promettent d'ailleurs d'en finir avec cette aide. Le droit de se faire soigner gratuitement serait limité aux cas urgents, selon Alain Juppé, et aux soins vitaux, selon Nicolas Sarkozy. Jean-François Copé veut carrément supprimer l'AME.

« Le coût pour les finances publiques de l'accès aux soins pour les étrangers en situation irrégulière et pour les demandeurs d'asile qui seront déboutés sera largement supérieur à 1 milliard d'euros en 2017 », a attaqué lundi Claude Goasguen, tout en déplorant le « manque d'informations » dont il a disposé pour faire cette projection. Ce calcul se base sur la prévision du gouvernement. Claude Goasguen y ajoute une estimation du coût des soins urgents pris en charge par l'Assurance-maladie, et une part des dépenses de santé à Mayotte, où les étrangers en situation irrégulière sont nombreux - même si le député n'a pas obtenu de données chiffrées. Il parvient au total à 985 millions d'euros. Enfin, le rapporteur voudrait décompter le coût de l'accès aux soins des demandeurs d'asile. Ces derniers sont couverts par la protection maladie universelle dès le début de leur démarche. Mais ils perdent ces droits dans six cas sur dix, quand leur demande d'asile est rejetée... sans que les soins antérieurs soient imputés sur l'AME.


lesechos.fr

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Immigration

Commenter cet article