Brest: 45 jours d’ITT pour une cigarette : un délinquant présumé laissé libre

Publié le 8 Novembre 2016

Brest agressé pour une cigaretteUn jeune d’origine extra européenne, âgé de 16 ans, a violemment agressé un homme de 39 ans, samedi 5 novembre à Brest, place de la Liberté. Ce dernier avait refusé de donner une cigarette à l’individu, qui lui a alors décoché un coup de poing au visage. Bilan : plaies au visage et fracture du pied causé par la chute , et 45 jours d’ITT.

Le mineur a été interpellé un peu plus tard dans le quartier de Lambezellec. Placé en garde à vue, il a été …relâché . Il devrait être prochainement mis en examen par le juge pour enfants. En matière correctionnelle, un mineur de 16 ans révolus peut pourtant être placé en détention provisoire pour une durée de 2 mois (1 mois maximum renouvelable 1 fois), si la peine encourue est comprise entre 3 et 7 ans de prison, et d’un an (par tranches de 4 mois maximum), si la peine encourue dépasse 7 ans de prison. Mais, précisent les textes, « la détention provisoire d’un mineur doit être exceptionnelle« . Disposition que le tribunal n’a pas hésité à appliquer en l’espèce.

En juin 2016,  Jean-Marc Villatte, connu dans le milieu du rugby à Clermont, a été tué, roué de coups parce qu’il avait refusé une cigarette. Son agresseur, âgé de 23 ans, avait alors été mis en examen pour coups mortels et là aussi, simplement placé sous contrôle judiciaire.

Il suffit de taper «mort pour une cigarette» ou « agressé pour une cigarette » sur le moteur de recherche Google pour trouver d’innombrables affaires, survenues partout en France ces dernières années. « la France Orange Mécanique » dont parlait Laurent Obertone, et dans le cas brestois « la Bretagne Orange Mécanique », n’a jamais aussi bien porté son nom …

breizh-info.com

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Faits-divers

Commenter cet article