Brexit, Trump, Primaires, décidément nos médias sont très mauvais

Publié le 22 Novembre 2016

Ah que c’est plaisant de constater qu’une fois de plus nos médias se sont trompés sur les élections.

les sondeurs, spécialistes et journalistes nous avaient annoncé un duel Juppé contre Sarkozy avec dans tous les cas la victoire de Juppé. Là je dis chapeau car en fait l’affiche et le vainqueur seront différents. Bravo aux médias qui ont fait un sans faute en se trompant 3 fois sur 3 : BREXIT, Trump et maintenant les primaires. Après leur double flop anglais et américain, pour le BREXIT et pour Trump, voici le flop des médias pour la primaire de Droite et du Centre. Décidément nos médias sont mauvais, même très mauvais. C’est une constante regrettable qu’il faut bien constater et dénoncer.

Les médias font de la pure propagande et ils voulaient imposer un candidat, en l’occurrence Juppé, aux Français qui n’en voulaient pas. Cette évidence était connue parce que le candidat Juppé était plus rebutant que plaisant et plus à gauche qu’à droite. Fillon a gagné les trois débats télévisés ce qui lui a aussi permis de gagner la primaire. Mais à peine est-il installé en tête que les médias repartent dans une propagande totale cette fois contre Fillon, bien entendu accusé d’être trop à droite et sans rire de faire du Thatcher. Les médias ne sont pas à une outrance près ni à un mensonge de plus pour préparer la piste au futur candidat de gauche. Si Fillon fait du Thatcher, c’est sans doute la période de l’adolescence de la Dame de Fer qui est visée.

Malgré les tentatives désespérées des médias pour fausser ce vote et intoxiquer les électeurs, le bon sens populaire a triomphé et a renvoyé sondeurs, experts et journalistes dans les cordes KO. C’est franchement réjouissant.

L’autre enseignement de cette primaire « ouverte » que, à juste titre, j’avais qualifier d’être Un jeu de cons, est que Sarkozy paie cash ses erreurs. Il pourra méditer sur la trahison… La qualité première pour réussir en politique française se vérifie encore : savoir trahir !!! De ce côté -là Sarkozy a été copieusement servi. Sarkozy a été trahi par toutes celles et tous ceux à qui il avait donné un poste. Ils ont comme on dit tué « le père ».

Ensuite il s’est mal entouré donc il a été très mal conseillé, question d’habitude me direz-vous.
La première et grossière est d’avoir dit qu’il choisirait Hollande contre Le Pen. Cette faute est dramatique car il ne peut pas tenir le discours pour la France en s’opposant au parti qui représente le plus les Français en ce moment. Il a récidivé en prenant parti pour Clinton puis sitôt Trump élu en changeant son fusil d’épaule.

Sa seconde erreur est d’avoir changé de cap en pleine campagne et de ne pas avoir répondu fortement aux médias procureurs et même à certains de ses adversaires. Il a laissé le TSS ou Tout Sauf Sarkozy le torpiller. Et la troisième, la plus lourde, est d’être venu se fourvoyer dans une primaire « ouverte » ou presqu’un électeur sur deux n’était pas de son parti Les Républicains. En effet 42% des votants à cette primaire n’étaient ni Républicains ni du Centre.
Enfin le choix de Baroin comme futur premier ministre ou celui de Darmanin comme porte parole, sans oublier d’autres comme Karoutchi, Estrosi, étaient aussi catastrophiques. Surtout Sarkozy aurait mieux fait d’écouter certains qui l’avaient prévenu du danger réel de cette voie choisie qui était une voie sans issue. Ce que les résultats lui ont démontré en ce 20 novembre 2016.

Ce qui fait sourire ce sont ces personnes comme Pécresse ou Didier qui ont attendu le dernier moment pour choisir leur champion et qui se sont trompés en choisissant selon les sondages et les médias. Pécresse qui doit sa carrière à Fillon pourra méditer sur sa trahison. Le peuple s’est levé pour voter contre Juppé et aussi contre Sarkozy ce qui a permis à l’outsider Fillon de passer entre les deux. A droite donc rien de neuf malheureusement et 2017 arrive vite.

Les médias et la gauche vont désormais attaquer Fillon sur son passé proche: il a été le seul Premier ministre de Sarkozy. Fillon va découvrir à son tour les joies de « l’antisarkozisme » primaire. Fillon se voit déjà à l’Elysée à la faveur du Front républicain mais la route sera semée d’embûches. Croyez-le ou non mais la gauche n’est pas encore terrassée contrairement aux apparences et vous allez pouvoir le constater avec les médias qui vont attaquer Fillon pour déblayer le terrain au futur candidat socialiste…

Maintenant le vrai combat pour cette droite commence et celui-là est loin d’être gagné car il lui faudra battre les médias et la gauche pour accéder au second tour. Les seuls gagnants de cette gesticulation politique sont Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon…

Bonjour les médias !!!

Alexandre Goldfarb

observatoiredumensonge.com

Rédigé par La rédaction

Publié dans #medias

Commenter cet article