Ce n’est plus de l'information mais de l’intox à haute dose !

Publié le 13 Novembre 2016

Des médias qui manipulent les Français, nous ne sommes plus dans l’information mais dans l’intox et à haute dose. Nous sommes dans l’éloge des échecs flamboyants !

Pour l’Entullé 1er : « ça va mieux » PasDeBol, c’est raté ! Sa « cellule riposte pour 2017 » sera activée à partir du 3 octobre par la voix de ses proches qui délivrera des « arguments » clés en main aux médias à l’attention des Français afin de vanter la belle réussite du quinquennaze de « l’homme des …Tas », pas installée rue du cirque ? Quel dommage !
Pour MacroComic : « En Marche », … L’enfumage, aucune expérience, mais il serait capable de tout régler, mais oui mais bien sûr !

Pour PapyJuppé : « l’identité heureuse », sur quelle planète vit-il ? Condamné, qui a failli dans tous les domaines, mais bizarrement pas condamnable pour les médias ! Ce qui est formidable avec Juppépé c’est qu’il est toujours d’accord avec les propositions des socialistes. La réforme du collège ? Elle est formidable ! La sortie des élèves avec des femmes voilées ? Formidable ! Et les mini-Calais sur le territoire français un peu partout ? Formidable ! BREF, tout est formidable sauf quand il s’agit de faire respecter les Lois de la République et de prendre des décisions… L’identité frileuse…. Chauve qui peut, une camomille et au lit !

Macron : un homme qui met en avant sa jeunesse, est-ce un programme ? mais qui est déjà vieux et Juppé le vieux qui se prend pour un jeune, draguant les mêmes électeurs, et à chaque fois qu’il l’ouvre il se vautre !

Juppé : vieux technocrate inapte aux situations et aux chamboulements, tout comme François-La-Faillite. Tous les deux sans pragmatisme. La Gauche ne veut plus de L’Entullé 1er et a lancé son mouvement « La gauche avec Juppé », normal ! Et Macron pur produit d’un système, mais improductif sauf à faire de belles phrases ampoulées qui n’ont aucun sens ! Or ce dont la France aura besoin c’est de pragmatisme après cinq ans de socialisme et une solide expérience du terrain ! Macron comptable du bilan désastreux de François-La-Faillite qui proclame « je suis là pour gagner », et Juppé « je n’ai rien à perdre, mais tout à gagner » ! Et que gagneraient les Français ? Rien !

Imagine-t-on replonger avec PapyJuppé après François-La-Faillite qui ont les mêmes recettes ? A eux deux, ils totalisent QUATRE VINGT CINQ ANS de vie politique. 85 ans sans RIEN produire, à empocher des indemnités et parallèlement des traitements de hauts fonctionnaires à laisser pantois même les plus blasés. Ils ont échoué partout, sur tout… Vanité et fatuité définissent bien ces trois petites personnes, à qui l’arrogance sert de grandeur !

Tous les trois passent leur temps à commenter leurs inactions et à dénigrer leurs concurrents. Ils n’ont ni la stature, ni la colonne vertébrale, ni le charisme, ni l’énergie, ni la ténacité nécessaire pour mener les combats de front qui nous attendent les cinq prochaines années. Les chantres du gôchisme, du pasdamalgame, de la nonstigmatisation et autres vivonsheureuxensemble, non pas compris que la direction a changé et le ton aussi. En ces temps troublés, pousser encore davantage ces minables à se complaire dans le miroir tendu par les médias est proprement scandaleux, mais bien Français en revanche !
 

Le grand manège des charlatans socialistes, c’est maintenant !

Éducation : la foire aux gadgets électoraux est ouverte.
Sécurité sociale : MST nous annonce : « En 2017, le « trou de la Sécu » aura disparu, un quasi-retour à l’équilibre », rien que ça, mensonge monstrueux !
Bouboule Sapin, finances publiques 2017 : le grand bluff…. Et tours de passe-passe…
La croissance n’est toujours pas là, pire – 0.1%… L’inversion de la courbe du chômage n’était que dans ses rêves le plus fous avec sa petite boîte à outils dans laquelle il n’y avait que le chéquier des contribuables.

Vive les manœuvres désespérées avec mensonges éhontés en toute impunité, pour présenter aux Français un bilan bien ripoliné de L’Entullé 1er. Après « Moi président » au tour de « Je me félicite ». Ces nombrilistes socialistes font la honte de la France. Entendez-vous parler du chômage ? Du terrorisme ? De la dette ? Du déficit ? Du commerce extérieur ? Des 50 milliards d’économies ?… Com’ toujours, oh la belle photo, le selfie…. Ne parler de rien, mais faire diversion, tout cela pour faire oublier leurs propres échecs !

Tout baigne ! Chaque jour apporte son lot de bonnes nouvelles sur le quinquennaze du plus grand, de l’immense président nommé « Homme des… Tas » et cela va être ainsi encore pendant sept mois ! Qui pour contredire ? Les Français vont être à la fête, les bonimenteurs et charlatans de l’Élysée passent à l’action ! Ils inondent les ondes, la télé, la presse de leurs bonnes nouvelles et le reste, reste à venir ! C’est drôle, 90% de Français ne veulent plus de François-La-Faillite alors que les médias le soutiennent et le flattent sans démentir ses propos ! Juppé ne propose rien et n’a aucune vision mais ce n’est pas grave, chouchou des médias, tout comme MacroComic, tout est NORMAL ! Surtout ne parler de rien, ne prendre aucun risque sur rien et encore moins de ce qui préoccupent les Français !

Il y a encore une majorité de Français qui aiment leur pays, et quand ils constatent cette attitude de fuite permanente, des erreurs commises et cette complicité plus que scandaleuse de cette société de socialos-pseudo-intellos-journaleux qui ne sont que critiques, fiel, irresponsables envers certains et cirage de pompes envers d’autres qui ne sont que des médiocres pour encore une fois redorer leur blason éculé de bon à rien, on se dit qu’il y urgence à retrouver du bon sens AVANT la présidentielle. Donc, si le peuple n’est pas capable de voir qu’il se fait manipuler par tous ces bons à rien et mauvais en tout, c’est que ceux qui le composent sont du même composite que ceux qui nous ont plongé dans ce gouffre.

Nanouche

observatoiredumensonge.com​​​​​​​

Rédigé par La rédaction

Publié dans #France, #medias

Commenter cet article

Vent d'Est, Vent d'Ouest 13/11/2016 12:01

L'LRPS = zéro pointé