Comptes publics: François Hollande laissera un lourd héritage

Publié le 4 Novembre 2016

Les nouvelles dépenses de 2016 pèseront de 10 à 13 milliards par an lors des prochains exercices budgétaires et empêcheront le déficit public de repasser sous les 3% en 2017.

En multipliant les annonces à l'approche de l'élection présidentielle de 2017, François Hollande s'apprête à laisser une lourde facture à son successeur. Salaires des fonctionnaires, plan pour l'emploi, pour les prisons, les policiers, Alstom, les jeunes, les intermittents… Les mesures s'accumulent, mais ne sont pas financées. Mises bout à bout, elles coûteront plus de 11 milliards d'euros au budget 2017, 13,5 milliards en 2018 et 9,5 milliards en 2019.

Ces dérapages interviennent alors que la croissance s'avère inférieure aux prévisions du gouvernement. Dans ces conditions, son engagement de ramener l'an prochain le déficit sous la barre des 3 % du PIB paraît intenable. Ce qui promet de nouvelles tensions avec l'Europe. Bruxelles assure veiller au grain.

La semaine prochaine, la Commission européenne rendra son verdict sur les projets de budgets 2017 envoyés par les pays membres. La France a déjà été mise en garde.

lefigaro.fr

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Hollande

Commenter cet article