Gouvernement socialiste: impuissance, ignorance, amateurisme et incompétence à tous les niveaux

Publié le 19 Novembre 2016

Hollande-au-pays-imaginaire a voulu croire à la puissance révolutionnaire terrible de sa mission et de son action politique socialo-communiste. Et la réalité de son « terrible pouvoir révolutionnaire devait s’étendre » non seulement à l’Europe, mais « au monde entier. La formidable puissance révolutionnaire de la république socialiste n’a pas pu changer le monde, car elle s’est transformée en « misérable république des mots« .

C’est pourquoi Hollande-l’audacieux à la lèvre dédaigneuse n’a pas pu offrir au monde un front altier, une poigne vigoureuse, une attitude fière et déterminée, lui se confondant en expressions convenues vides de sens selon les « dogmes creux de l’idéologie socialiste absurde« . Comment aurait-il pu contempler le monde pour espérer le « dominer de toute sa hauteur » ? Comment aurait-il pu réellement prendre en mains le destin de la France et « accomplir les réformes nécessaires » ? Il est clair que Hollande-l’audacieux, non seulement ne le pouvait pas, parce qu’il ne le voulait pas, mais aussi et surtout parce que les circonstances néfastes de la république socialiste de nature idéologique « qui devaient éclairer le monde » ne le permettaient pas.

C’est pourquoi la fin programmée de la tyrannie idéologique du roitelet socialiste à l’Élysée marquera la fin providentielle du socialisme en France ! L’expiration du mythe du socialisme à visage humain en France provient du fait misérable que Hollande-l’audacieux et les activistes de la gauche au pouvoir ont méprisé le peuple, harcelé les familles, et confisqué les gains de la population qui travaille et des classes moyennes.

La religion de la facilité de Hollande-ça-va-mieux est celle de l’opportunisme vulgaire qui se répand dans les salons de l’Élysée, sans aucun plan préétabli. C’est ce qui laisse la place au verbiage idéologique sans aucun fondement et à toutes les scélératesses des activistes de la libre pensée décadente du GOF.

C’est pourquoi le résultat de la république fiscaliste de Hollande-l’audacieux est connu d’avance.

Malgré les contradictions des différentes aberrations socialistes, le refus de la réalité est immuable. C’est ce qui leur donne une étonnante capacité néfaste dans le seul but de la « déconstruction socialiste » de la société française traditionnelle, des familles et même de l’économie de la vraie France, celle qui travaille.

Le refus de la réalité constitue la caractéristique principale de l’idéologie socialiste.

C’est l’idéologie socialiste qui justifie les bienfaits, les avantages et les rentes de situation offertes aux copains socialistes sur le dos des contribuables, par la seule grâce du roitelet socialiste au pouvoir, Hollande-c’est-pas-cher-c’est-l’État-qui-paye. Ainsi, pas besoin de connaissances, de compétences, de responsabilité ni même d’autorité dans la conduite des affaires de l’État pour le président normal de la gabegie socialiste.

Le principe essentiel du gouvernement socialiste est celui de l’impuissance, aggravée par l’ignorance crasse, par l’amateurisme vulgaire et par l’incompétence absolue en économie comme en sciences politiques.

Pour tenter de faire diversion avec un écran de fumée, la « police politique » de la république socialiste révolutionnaire d’obédience soviétique a mis en œuvre un gigantesque réseau stalinien de renseignement et de contrôle, étendu sur l’ensemble du corps social, pour restreindre la liberté d’expression de l’opposition et notamment la liberté de la presse de réinformation animée par les sympathisans de la Droite nationale.

C’est ce qui doit laisser le champ libre à toutes les manipulations de la caste politiko-médiatique.

La stratégie résiduelle de la république socialiste est la stratégie de la manipulation des consciences selon la théorie de la domination des masses par la république socialiste stalinienne d’obédience soviétique.

Pendant ce temps, la politique mondialiste des banques détourne à leur profit les emprunts des États surendettés qui doivent s’exécuter. C’est ce qui leur assure une influence immédiate sur toutes les opérations financières comme sur la totalité des mécanismes d’investissements. C’est ce qui garantit inévitablement la mainmise des banques sur la propriété foncière et sur la richesse immobilière des pays développés.

On comprend pourquoi la nouvelle oligarchie socialiste des milliardaires mondialistes est au pouvoir. Ils sont devenus les uniques possesseurs de « tout l’or du monde« , et de « toute la richesse de la terre« .

C’est pourquoi la vraie puissance politique mondiale est passée obligatoirement dans leurs mains.

La confirmation de cette réalité mondialiste malheureuse, qui conduit la France à la ruine et qui veut détruire le sentiment de l’identité Nationale, est rendue nettement visible par les No Border, ces activistes de la gauchosphère financés par Soros afin de manipuler les migrants de la jungle de Calais pour les utiliser comme des armes contre la société française et contre l’Union Européenne bureaucratique et impuissante.

Dans le même temps, l’école de la république socialiste doit assurer la perversion des élèves les plus fragiles, la corruption des esprits, l’avilissement des mœurs avec l’idéologie des « ABCD de l’égalité » et la propagande homosexuelle, bi-, trans-, du lobby LGBT à l’école. L’objectif est la désagrégation systématique des valeurs morales dominantes dans le corps social et la destruction des traditions familiales qui assurent la cohésion du corps social de la France profonde et éternelle. Voilà le bilan et le résultat obscène et funeste de la république idéologique de « Hollande-ça-va-mieux aux pays des merveilles socialistes ».

Thierry Michaud-Nérard

ripostelaique.com​​​​​​​

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Hollande

Commenter cet article