Hommage à Marseille : la veuve et la fille du policier tué à Charlie Hebdo n'ont pas été invitées

Publié le 3 Novembre 2016

Le policier Franck Brinsolaro protégeait Charb, qui faisait l'objet de menaces, lorsqu'il a été abattu le 7 janvier 2015.

Bernard Cazeneuve doit inaugurer ce jeudi à 15 heures une place Franck Brinsolaro à Marseille (Bouches-du-Rhône), en hommage au garde du corps du dessinateur Charb, abattu lors de la tuerie de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015. Un hommage mais surtout une polémique puisque la femme et la fille de Franck Brinsolaro n'ont pas été invitées pour assister à cette cérémonie rapporte France Info.

 

«Nous allons saisir les plus hautes autorités de l'État parce que c'est inadmissible», explique auprès de France Info Me Philippe Stepniewski, l'avocat de la veuve et de la fille de Franck Brinsolaro. Le défenseur poursuit : «Elles n'ont pas reçu d'invitation... Cette cérémonie a, semble-t-il, été organisée à l'initiative de la mairie de Marseille. Le ministère de l'Intérieur n'est pas à l'origine de ces manifestations, donc il ne se sent pas concerné. C'est la position officielle. C'est regrettable.»

De son côté, Yves Moraine, le maire du VIIIe arrondissement de Marseille qui doit accueillir la cérémonie explique que la mairie est uniquement en charge de l'«aspect matériel» de l'hommage. par ailleurs, l'association Partenaires Police 13, à l'origine de la demande de la création de cette place, n'aurait pas géré les invitations familiales. Un de ses responsables indique à France Info que ces invitations dépendaient de «la famille et des parents de Franck Brinsolaro».

leparisien.fr

Rédigé par La rédaction

Publié dans #France

Commenter cet article