La justice refuse la libération de Jacqueline Sauvage mais avait accepté celle de Malamine Traoré chauffard ayant tué 2 policiers

Publié le 25 Novembre 2016

Je ne vais pas prendre contre vents et marée la défense de cette dame, je ne suis pas avocat, juriste et je ne suis pas juge. La peine qu’elle a encourue est peut-être justifiée dans le code pénal, c’est possible. Elle a enlevé une vie c’est vrai, et ce qu’elle a fait est irréparable, une vie humaine n’ayant pas de prix.

Seulement dans cette affaire il faut aller plus loin que le simple meurtre, nous avons une victime d’un bourreau, d’un mari battant et violant femme et ses enfants. Je ne sais pas comment chacun de nous aurions réagi ne connaissant pas ce type de situation. Peut-être a-t-elle eu raison de faire ce geste ? Peut-être pas ? Puisque d’autres solutions pouvaient se présenter à elles. Je ne peux donc décemment la juger, sur un moment précis l’instinct de survie fait faire des choses. De plus la psyché humaine fait que souvent des femmes battues se soumettent à leur tortionnaire et parfois même prennent leur défense. Ce sont des mystères qu’aucun psychologue n’a pu encore déchiffré, sachant que chaque cas est différent.

 
Les juges ont peut-être eu raison de condamner et ont strictement appliqué la loi. Je le répète je ne veux pas commenter cette décision, seulement ce que je remarque, c’est qu’on prend bien plus de pincettes lorsqu’il est question de la criminalité de nos banlieues.

Je vois que nos dealers, meurtriers, braqueurs, violeurs, ou djihadistes originaire des « chances pour la France » l’acquittement ou les peines légères sont les habitudes prises par nos juges. Je me rappelle de ce M. Rosensveig président du tribunal de Bobigny en Seine-Saint-Denis rebaptisé par tous les criminels que compte ce département « Petit papa Noel » car la seule sanction encourue était un simple rappel à la loi.

 

 

Je vais d’ailleurs prendre l’exemple de M. Malamine Traore qui a tué avec son 4*4 en février 2013, 2 policiers de la Bac parisienne. Ce monsieur avait un sacré pedigree, ce n’était pas innocent, un de ces jeunes faisant des bêtises de son âge, non il a été condamné 8 fois dans sa courte vie puisqu’il avait à l’époque des faits 23 ans. Il a fait 2 séjours en prison, un bon gars en somme. Il ne devait d’ailleurs pas être dehors ce gentil jeune homme. Le hasard fait bien les choses puisqu’il sera aussi jugé pour avoir jeté 2 cocktails molotov sur des policiers les brûlant grièvement. Mais lui notre société se doit de le libérer, il est une victime celle d’une société raciste, paternaliste, bridant son talent etc. Etc. Mais où va-t-on ?

Je conçois que Mme Sauvage soit incarcérée, mais pourquoi donc M. Traore semant la mort autours de lui est à chaque fois libéré ? C’est la justice à double vitesse que promeut notre pays, fort avec les faibles, impitoyable avec les victimes, implacable avec les Français, les personnes âgées ou les femmes en situation de détresse mais tellement faible avec l’immigration, la racaille tout ce que notre nation compte de « déséquilibrés ».

 

Visiblement parce que femme, âgée mais surtout je reste persuadée Française de souche Mme Sauvage doit payer pour les crimes venant des étrangers à notre sol. Eux ont le droit d’avoir le sang Français sur leurs mains, c’est peut-être même encouragé par nos élites mondialisées, puisqu’il faut se débarrasser de la France et des Français. C’est cette politique de destruction nationale mise en place par nos gouvernants qui prend le pas sur tout le reste. Doit-on laisser faire ? Pour l’instant le peuple de France ne réagit pas. Jusqu’à quand cette injustice ?

 

Mike Borowski

 

Source Le Figaro 1 

Source Le Figaro 2


lagauchematuer.fr

Rédigé par La rédaction

Publié dans #France, #Justice

Commenter cet article