Les Français en ont marre de la diversité

Publié le 30 Novembre 2016

Tous les candidats à l’élection présidentielle se veulent rassembleurs. Cela va de soi, car sans un rassemblement majoritaire on ne peut devenir Président de la République.

En revanche, les rassembleurs qui se revendiquent tels tout en louant la « diversité » m’étonnent, la « diversité » ayant pour synonyme l’« hétérogénéité », et pour antonyme la « concordance » ou la « ressemblance ».

Si encore la « diversité » était la « variété » – que l’on constate notamment dans les goûts, les formes, les sons et les couleurs, ou dans nos paysages… Mais il n’en est rien : en politique, la « diversité » est « écart », voire « opposition ». Elle est même cette « disparité » qui confine à la « dissonance ». Or, est « dissonant » ce qui est « discordant ».

Que peut donc être une France de la « diversité » sinon une nation composée de personnes « qui ne s’accordent pas » ? Et que peut bien être une nation composéede personnes « qui ne s’accordent pas », sinon une nation désunie ?

La « diversité » n’est une richesse que soumise à un but commun. Ce but commun suppose une route commune, hors laquelle la paix sociale est condamnée à faire fausse route.

Quand des voitures roulent ensemble sur la même portion d’autoroute, les modifications techniques apportées aux unes et aux autres par les firmes concurrentes ajoutent au confort et à la sécurité de chacune. Qu’elles roulent à contresens, et le choc est inévitable !

Laissons l’islam prendre nos valeurs à contresens, et le choc « islam/ République » sera tout aussi inévitable ! (1)

Autant dire qu’un chef d’Etat vantant la « diversité » ne saurait aimer la France, car la « diversité » est le meilleur moyen de la diviser… jusque dans son âme !

Maurice Vidal

(1) Cf. La colère d’un Français, p. 118.

ripostelaique.com

Rédigé par La rédaction

Publié dans #islam

Commenter cet article