Mitterrand-Hollande: Le premier a raconté autant de bobards à son peuple que le second

Publié le 10 Novembre 2016

Mitterrand et HollandeLettres d’amour de François Mitterrand à Anne Pingeot, confessions non-stop de François Hollande à de nombreux membres du quatrième pouvoir : les présidents dits socialistes se suivent et ne se ressemblent pas.

Lettres d’amour de François Mitterrand à Anne Pingeot, confessions non-stop de François Hollande à de nombreux membres du quatrième pouvoir : les présidents dits socialistes se suivent et ne se ressemblent pas. Le premier a raconté au moins autant de bobards à son peuple que le second, mais il l’a fait avec une culture, une élégance, un style qui échappent complètement à son successeur. L’on me rétorquera qu’un mensonge est un mensonge, quelle qu’en soit la parure. Mais le virage à 180 degrés de 1983 était resté dans les limites de la décence, sinon de la sincérité : Mitterrand ayant plumé allègrement la volaille communiste, il pouvait se permettre de pratiquer une social-démocratie de marché et une gestion normale du capitalisme en faisant comme s’il était encore de gauche. N’avoue jamais, tel était son credo, persuadé qu’il était que l’on ne sort de l’ambiguïté qu’à son propre détriment.

 

Trente années plus tard, sous le règne de la mondialisation, des nouvelles technologies et des lanceurs d’alerte style WikiLeaks, la formule du cardinal de Retz est tombée en désuétude ; mais fallait-il pour autant que l’actuel énarque qui nous gouverne se fasse, pendant plus de quatre ans, le chroniqueur assidu de sa propre inaction ? Le résultat est là : 4 % de satisfaits et 60 millions de sujets de mécontentement. Il aurait dû, pour sa sauvegarde, faire, ne fût-ce que légèrement, comme Mitterrand et lire les poètes, en particulier celui qui écrivit : « Seul le silence est grand, tout le reste est faiblesse. »

André Bercoff

valeursactuelles.com

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Hollande

Commenter cet article

trublion 10/11/2016 09:12

démonstration de narcissisme, de prétention et donc de cynisme !
Le peuple a t' il enfin compris ?