Myriam Salah-Eddine, militante des mosquées et de l’islam, nouvelle conseillère d’Alain Juppé

Publié le 18 Novembre 2016

L’équipe de campagne d’Alain Juppé compte une nouvelle recrue : une franco-marocaine impliquée dans le projet de mosquée UOIF de Marseille.

Nous avons appris l’entrée de la franco-marocaine Myriam Salah-Eddine dans l’équipe de campagne d’Alain Juppé.

Le Point informe que la jeune élue était « impliquée dans le dossier de la grande mosquée », projet (avorté) dans lequel étaient intégrés au conseil d’administration les islamistes de l’UOIF comme nous l’avions expliqué dans notre chapitre marseillais de l’enquête Ces Maires qui courtisent l’islamisme (éditions Tatamis, 2010) :

« Le Point 28/03/03 – N°1593

Myriam Salah-Eddine

L’étoile de la droite

Projetée du jour au lendemain sous les feux de l’actualité, cette jeune conseillère municipale (UMP) de 30 ans apprend quotidiennement son métier d’élue. Surmontant les doutes qui, derrière la façade de la belle fille trop sûre d’elle, l’assaillaient, elle s’est mise au travail à la tête de sa délégation à l’action familiale et aux droits de la femme. Son agenda est bien garni. Voilà peu se tenait la seconde édition de Génération Elles, manifestation qu’elle a lancée l’année dernière. Hier, elle accueillait à Marseille une réunion du Haut Conseil à l’intégration, dont elle est membre depuis octobre. Enfin, elle est impliquée dans le dossier de la grande mosquée. Le maire de Marseille l’a, en effet, nommée au sein du comité de pilotage. »

Dans Med-in-Marseille infos du 13 février 2016, Salah-Eddine se prononce contre la déchéance de nationalité pour les djihadistes :

« – L’inscription de la déchéance de la nationalité dans la constitution a été votée par les députés. Qu’en pensez-vous ?

– Il est évident que j’aurais voté contre, non pas parce que je suis binationale mais tout simplement parce que cette mesure existe déjà. C’est faire de la différence entre les citoyens : ceux qui ont la chance ou la malchance d’avoir deux nationalités et le simple citoyen français. Pour moi, c’est une forme de discrimination.

C’est clairement une manœuvre du gouvernement que de faire de l’enfumage, parce qu’aujourd’hui quand on a plus de 5 millions de chômeurs en France, que d’aller s’atteler à toucher à la constitution, je pense qu’on a autre chose à faire. »

En septembre 2009, la conseillère d’Alain Juppé dénonçait la fermeture de cinémas le jour de l’Aid el Kébir à Marseille, pour cause de multiples actes de vandalisme qui ont poussé à bout les gérants : une « discrimination » intolérable pour la marocaine, lire l’article de La Provence

On ne s’étonne donc pas de ses tweets et « retweets » orientés, quand elle partage une photo de corans posés sur les chaises d’une mosquée lors d’une visite de l’équipe d’Obama (équipe qui comportait l’islamiste Dalia Mogahed membre des Frères Musulmans) :

Myriam Salah-Eddine, militante des mosquées et de l’islam, nouvelle conseillère d’Alain Juppé

Rédigé par La rédaction

Publié dans #France, #Juppé

Commenter cet article

jean 22/11/2016 13:33

pit été ki veu el couscous gratis??????

s4ds4nd 19/11/2016 14:50

Quelle horreur.