Six arguments qui démontrent que les primaires tuent la Ve République !

Publié le 26 Novembre 2016

Le quinquennat était, déjà, une faute contre les institutions de la Ve République et une faute contre une démocratie servant la cohésion nationale.

Avec les primaires, nos élites accumulent les fautes politiques : elles sont à la manœuvre, une nouvelle fois, pour détricoter la Constitution gaullienne, déstabiliser la République, construire en catimini une VIe Ré­publique, alors qu’elles ont bien endossé le costume du Général de Gaulle trop grand pour eux et dont, depuis 30 ans, elles trahissent les charges, les devoirs, la dignité !

Six arguments, au moins, peuvent démontrer que les primaires à la française sont une faute historique :

– Le système des primaires tue l’élément majeur, socle de la Constitution de la Ve Républi­que, puisqu’il supprime la relation entre une « personnalité » défendant l’intérêt général, et le peuple.
– Les politiciens, par ce biais, se répartissent le pouvoir avant l’élection à la Présidence. L’intérêt personnel l’emporte.
– La démocratie sera phagocytée par l’argent : le système des États-Unis sera mis en place. Les appels de fonds exorbitants pollueront la campagne électorale.
– Les primaires nous acheminent vers une dichotomie de partis à l’américaine. Finie la re­présentation politique produite par un système électoral avec une dose de proportionnelle…
– Il n’y aura plus de Premier ministre, mais une sorte de « ticket » Président-Vice-Prési­dent.
– Avec les primaires, ce ne sont pas moins de 8 dimanches « bloqués » par des votes, en 9 mois de campagne électorale. L’abus du pouvoir médiatique et l’avalanche des sondages réussissent ainsi à dégoûter le citoyen de voter !

C’est pourquoi je n’ai pas voté aux primaires et c’est pourquoi je continue à militer pour que le peuple français soit représenté dans sa diversité…

 

FRANÇOIS VERMANDE 

les4verites.com

Rédigé par La rédaction

Publié dans #France

Commenter cet article