Zemmour : Nos dirigeants préfèrent la soumission à l’islam que la guerre

Publié le 29 Novembre 2016

Eric ZemmourC’est toujours un plaisir, dans le monde du politiquement correct, d’entendre une parole libre qui ne cherche pas ses mots, et s’exprime librement. Eric Zemmour fait partie de ceux-là, comme on peut le vérifier dans cet entretien de 50 minutes qu’il a accordé à Martial Bild, de TV-Libertés, juste avant le résultat de la primaire des Républicains.

 

Avec le talent exceptionnel qui est le sien, il rappelle les raisons de l’incompatibilité de l’islam avec la France. Il démontre, cruellement, l’aveuglement de la classe politique, face à l’islam, convaincu que les musulmans seront des consommateurs qui se rangeront dans le consumérisme.

Il évoque la culture de la paix à tout prix, par la classe dirigeante actuelle, qui se traduit par « Plutôt la soumission (à l’islam) que la guerre ».

Il montre comment l’islam s’enfonce derrière l’idéologie des Droits de l’Homme, où l’individualisme permet à chacun d’imposer sa liberté et son choix à la société entière, brisant son harmonie.

Il parle longuement de ses procès, et trouve les mots qui ne peuvent que nous toucher, vu le sort que connaissent nos principaux animateurs. Il démontre qu’aujourd’hui, la France est la démocratie la plus liberticide du monde.

Il commente longuement les résultats de la primaire, et explique magistralement les raisons de la défaite de Sarkozy, et de la victoire de Fillon.

Il a cette formule choc, concernant Marine Le Pen : elle est un morceau de la solution, et un morceau du problème. Il démontre en effet que 70 % des Français pensent comme elle, sur l’immigration et l’islamisation du pays (même s’il reproche au FN de ne pas mettre suffisamment ces combats en avant), tandis que 70 % des Français ne veulent pas d’elle, pour le moment. Il appelle cela une impasse.

Concernant son avenir, il exprime sa reconnaissance aux directions de RTL et de BFM-TV, qui résistent à la pression de leurs rédactions. Il n’est pas dupe pour autant, en constatant que sur les chaînes du service public, les consignes sont claires : il ne doit plus être invité !

Il ne fuit pas la question de son avenir. Il se pense, aujourd’hui, plus utile quand il amène la contradiction dans la doxa conformiste. Mais il n’exclut pas un autre avenir, dans la réinfosphère, si le besoin s’en fait sentir.

Il conclut en expliquant qu’il espère publier un prochain livre, en 2018, sur la véritable Histoire de France, pour contrecarrer le travail de déconstruction effectué par les complices d’une société qui entend nier la notion de peuple, de culture, d’identité et d’Histoire.

C’est toujours un régal d’écouter Eric Zemmour, et bravo à TV-Libertés et à Martial Bild de nous avoir offert ces 50 minutes de bonheur.

Paul Le Poulpe

ripostelaique.com

Rédigé par La rédaction

Publié dans #islam, #Zemmour

Commenter cet article