La gauche interdit la critique de l’IVG

Publié le 1 Décembre 2016

Jeudi doit être débattue une proposition de loi destinée à élargir le délit d'entrave à l'interruption volontaire de grossesse aux sites internet diffusant des informations objectives – mais « biaisées » selon la gauche - sur l'avortement.

Jeudi doit être débattue une proposition de loi destinée à élargir le délit d'entrave à l'interruption volontaire de grossesse aux sites internet diffusant des informations objectives – mais « biaisées » selon la gauche - sur l'avortement.

Ce texte vise trois sites en particulier dont le portail ivg.net qui propose des renseignements pratiques, des témoignages et un numéro vert.

Au bout du fil, des écoutantes orientent les femmes qui le souhaitent vers des solutions alternatives à l'IVG. Et pour la bien-pensance ne pas orienter systématiquement les femmes qui le souhaitent vers de centres d’interruption de grossesse doit être considéré comme un délit.

Idem pour les sites Afterter ou Ecouteivg.org qui font en sorte de ne pas faire de pression morale sur les femmes mais seulement de les conseiller et éventuellement de faire réfléchir les jeunes filles.

Faut-il que notre société soit gangrénée au plus haut point par la bien-pensance pour que la défense du droit à la vie devienne une faute, un délit voire un forfait !

 
 
Yves de Kerdrel

 valeursactuelles.com

Rédigé par La rédaction

Publié dans #France, #Gauche

Commenter cet article