Paris: Faute de places dans les centres d'hébergements, des SDF contraints de dormir dehors

Publié le 2 Décembre 2016

Illustration. Un SDFLe Samu social de Paris lance un cri d'alarme. Depuis le début de la semaine, il n'arrive pas à faire face à toutes les demandes des SDF, à Paris, contraints de dormir dehors par des températures négatives. Faute de places, chaque jour, plus de 600 personnes ne sont pas prises en charge par le 115.

Depuis ce début de semaine, le froid s'est installé sur la région parisienne. Le thermomètre affichait encore -2, -3 degrés ce jeudi matin à Paris et en petite couronne. Le froid et avec lui le retour de la question de l'hébergement d'urgence pour les sans-abri. Aujourd'hui, le Samu social de Paris ne peut pas faire face à la demande et doit laisser des SDF dormir dans la rue, faute d'hébergements suffisants. Des hommes mais aussi de plus en plus de femmes et d'enfants.

"On est inquiet. Une personne qui meurt dans la rue, c'est juste inadmissible"

650 personnes n'ont ainsi pu être prises en charge la nuit dernière. Parmi elles, pas moins de 200 enfants, alerte Eric Pliez, le président du Samu social de Paris. "C'est une situation que vous comme moi voyons tous les matins, dans la rue, en allant prendre le métro. Oui, on est inquiet. Une personne qui meurt dans la rue, c'est juste inadmissible dans la cinquième puissance mondiale...."

francebleu.fr

Rédigé par La rédaction

Publié dans #France

Commenter cet article