Paris: Les cadenas d’amour vendus aux enchères au profit des réfugiés

Publié le 1 Décembre 2016

Paris: Les cadenas d’amour vendus aux enchères au profit des réfugiés65 tonnes de cadenas et de grilles ont été enlevées du Pont des Arts et de celui de l’Archevêché (5e). En janvier prochain, une partie de cet «amour» sera vendue aux enchères…

De l’amour à revendre. 18 mois après la pose définitive de panneaux vitrés sur l’ensemble du Pont des Arts (5e) et la quasi fin de cette même opération sur le Pont voisin de l’Archevêché, le premier adjoint à la Mairie de Paris, Bruno Julliard, a annoncé ce mercredi devant quelques journalistes, l’avenir des fameux cadenas d’amour que les couples accrochaient sur ces ponts pour matérialiser leurs liens.

Soit, 65 tonnes de matériaux (45 sur le Pont des Arts et 20 pour l’Archevêché) estimées à près de 100.000 euros pour son laiton. Et actuellement entreposées dans des locaux de la ville.

Un appel à projets avait été lancé par la ville pour décider du sort de cet encombrant trésor et une idée a finalement été retenue par la mairie. « Nous allons organiser début 2017 au Crédit Municipal de Paris une vente aux enchères pour 10 tonnes de ces cadenas », affirme Bruno Julliard. Le public pourra alors acheter cinq cadenas, dix ou même des grappes entières à un « prix accessible ». « L’ensemble de ces bénéfices sera entièrement consacré à des actions de solidarité et de soutien aux réfugiés que nous accueillons sur le territoire parisien », ajoute-t-il, en n’excluant pas une seconde vente. Le reste sera vendu et fondu.

20minutes.fr

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Immigration

Commenter cet article

Vent d'Est, Vent d'Ouest 01/12/2016 21:36

Les réfugiés sont déjà logés, nourris, blanchis, soignés, chauffés, argent de poche, avec l'argent des contribuables... Et pour nos SDF ? Pas un seul cadenas vendu aux enchères pour eux ?