Un presumé terroriste relâché malgré un risque d’attentat imminent

Publié le 1 Décembre 2016

Un presumé terroriste relâché malgré un risque d’attentat imminentLe 19 novembre dernier, un Belge de 27 ans originaire de Molenbeek et proche du djihadiste Mohamed Abrini, a été interpellé dans un hôtel du Val-d’Oise. Placé en garde à vue, il a été relâché quelques heures plus tard malgré un risque d’attentat imminent, rapporte Le Canard enchaîné.

(…) D’après des informations du Canard, les gendarmes décident d’alerter la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) pour en savoir plus sur cet homme et, le cas échéant, prolonger sa garde à vue. Toutefois, toujours selon l’hebdomadaire, le service de contre-espionnage français ne répond pas aux appels des militaires. Le suspect est finalement relâché aux alentours de 18 heures. «Une fois entendu sur la possession de cannabis, nous n’avions pas de base juridique pour le garder davantage», confirme cette source.

Cette histoire est d’autant plus rocambolesque que, selon le Canard, l’ensemble des forces de police aurait été en alerte pour un risque imminent d’attentat en région parisienne au même moment. Et, bien entendu, la DGSI devait jouer un rôle majeur dans la surveillance. Face à de telles accusations, cette source s’est refusée à tout commentaire.

Le Figaro - lesobservateurs.ch

Rédigé par La rédaction

Publié dans #France

Commenter cet article