Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Peuple de France - Toute l'actualité politique en France

Au pays des veaux et de la repentance…

27 Mars 2017, 14:00pm

Publié par LA REDACTION

Au pays des veaux et de la repentance…

Nous y voilà: la Justice a plombé Les Républicains et le Front National.


Le but serait-il de nous faire choisir entre un candidat socialiste et un candidat socialiste notre nouveau président ? La démocratie est un leurre avec des médias qui sont des procureurs au profit d’une idéologie. 2017 sera l’élection du désespoir.

Je crains bien que cela soit possible et pire acceptable tant les électeurs sont amorphes et surtout anesthésiés par les médias. Cela va loin même très loin dans la pratique stalinienne de la désinformation à outrance. On ne s’embarrasse même plus de la réalité pour faire passer la consigne et le mensonge s’est installé comme étant la vérité.

Alors Macron, immaculé candidat et vêtu de probité, peut proclamer n’importe quoi sans craindre d’être critiqué ou seulement repris par des médias qui l’ont choisi et imposé comme le candidat hors système du système.

Macron c’est ni gauche ni droite mais dans son sillage Macron est entouré par quasiment tout le gouvernement socialiste actuel: il ne lui manque plus que la bénédiction « urbi et orbi » du président Hollande pour pouvoir faire perdurer le socialisme à la française. Il suffira aux médias, à la gauche et même à cette curieuse droite molle de proclamer qu’en 2022, le danger Le Pen ne saurait être écarté pour jouer à l’infini  cette partition que l’on peut intituler « Fuir la vertu et pratiquer le vice ».

Peu importe les idées ou le programme macronesque, peu importe que Macron veuille plus de « migrants » et que Macron se dise progressiste, donc très à gauche, Macron est à la fois le candidat de la gauche caviar, du centre de gauche et de cette droite molle qui ne  pense que par rapport aux médias et à la gauche. Il ne manque plus à Macron que de refaire un Programme commun pour réaliser le parfait hold up de la pensée et surtout de bien gruger l’électeur.

Ladite pensée est bien atteinte par ce sentiment permanent de repentance dont les socialistes sont les orfèvres absolus. Le tout se déroule dans un climat de haine également inculqué par les socialistes pour asseoir leur dogme pourtant éculé et qui a partout et toujours échoué, rendant les peuples encore plus malheureux et désespérés qu’avec n’importe quelle autre politique. Mais que valent les faits face à la propagande? Pas grand chose dans une société repentante préoccupée par la négation de l’Histoire et qui s’abandonne sans combattre.

La gauche a des droits que les autres ne sauraient avoir et ainsi parée de son manteau sans tâche apparente, la gauche peut dicter la loi et faire la pluie ou le beau temps à sa guise. Ce ne sont pas les médias asservis qui iront la contredire.

Effectivement dans cette société de couilles molles habituées à la passivité et aimant la soumission, la gauche est aux commandes, telle un chef d’orchestre qui jouerait pourtant faux mais que le public non mélomane apprécierait.

Elle peut ainsi sous prétexte de modernisme anéantir la société et l’offrir en pâture à la diversité en pleine conquête via la Jihad ou guerre sainte. Rien à y redire car sinon ce serait être raciste, fasciste, populiste et autres qualificatifs pour faire peur aux veaux.

Or dans la société de la repentance, être raciste, dans le sens du blanc raciste uniquement, est intolérable. C’est un crime odieux, inqualifiable et un interdit majeur. Etre ou vouloir demeurer Français est un crime qui ne peut être accepté par la bien-pensance, elle-même en ce cas intolérante et sectaire.

Alors en route pour cinq longues années de plus à souffrir avec les mêmes, la gauche et les médias, en attendant de devenir de parfaits dhimmis.

Max Tango pour observatoiredumensonge.com

 

Commenter cet article