Immigration: les conséquences sont catastrophiques

Publié le par LA REDACTION

Inauguration du sapin de NOEL A L'Elysee. Image d'archive.

Inauguration du sapin de NOEL A L'Elysee. Image d'archive.

En Allemagne aussi l’immigration inquiète. L’hebdomadaire Junge Freiheit, qui se définit comme « conservateur libéral » et qui est considéré comme proche de la Nouvelle Droite, a publié un entretien avec Jean-Yves Le Gallou. Voici les réponses du président de Polémia sur l’islamisation et le Grand Remplacement.


  1. Monsieur Le Gallou, votre dernier livre s’intitule Immigration : la catastrophe. Que faire ? Pourquoi l’immigration serait-elle une « catastrophe » ?

Les conséquences de l’immigration sont catastrophiques :

–     pour les salaires, qui sont tirés à la baisse ;
–     pour l’emploi avec la montée du chômage (avec un taux de chômage 2 à 3 fois supérieur en France à la moyenne pour les étrangers et


Mais le plus grave c’est le Grand Remplacement, selon l’expression de l’écrivain Renaud Camus :descendants d’étrangers non européens selon l’INSEE, service de statistiques officielles de l’Etat) ;
–     pour l’école publique avec la baisse du niveau et la fuite vers les écoles privées ;
–     pour le logement, pour les familles, pour l’environnement, pour les finances publiques… et j’en passe !
–     pour la sécurité : plus de la moitié des détenus en France sont musulmans (source rapport parlementaire) ; 2 détenus sur 3 sont étrangers ou descendants d’étrangers.

–     Grand Remplacement démographique d’abord. D’après le dépistage sélectif de la drépanocytose (une maladie génétique rare qui ne touche que les non-Européens), en 2015 35% des nouveau-nés en France n’étaient pas d’origine européenne ; et les deux tiers ne l’étaient pas en région parisienne.
http://www.donnees-francaises.fr/demographie/depistage-de-la-drepanocytose

–     Grand Remplacement civilisationnel ensuite. Car de même qu’il y a des pommes sous les pommiers, les Africains africanisent et les musulmans islamisent. Or l’islam c’est l’exact opposé de la civilisation européenne : c’est la soumission et non la liberté ; c’est l’asservissement de la femme et non son respect ; c’est la confusion du politique et du religieux ; ce sont des pratiques alimentaires étrangères ; c’est l’interdit de représentation de la figure humaine. Nous devons refuser la « chariatisation » de l’Europe.

  1. N’êtes-vous pas en train d’amplifier un processus de changement social – l’immigration – à l’aide d’un vocabulaire apocalyptique ? Que répondez-vous aux opposants qui vous reprochent ceci ?

Cela fait 40 ans que j’écris sur l’immigration. J’ai souvent été accusé par les médias dominants et les tenants du politiquement correct d’être « alarmiste », « excessif », voire « extrémiste ». Seulement voilà : mes écrits restent et, avec le recul du temps, le seul reproche qui puisse leur être fait c’est plutôt d’avoir été en deçà de la réalité qu’au-delà. Bref si j’ai péché c’est par optimisme, par minoration des réalités et des problèmes, non par apocalyptisme.

Entretien complet ici: polemia.com​​​​​​​

Publié dans Immigration

Commenter cet article