Jean-Luc Mélenchon a pistonné sa fille à un job fictif

Publié le par LA REDACTION

Jean-Luc Mélenchon a pistonné sa fille à un job fictif

Comme on pouvait si attendre de la part de politiciens installés, bien au chaud, vivant confortablement de bonnes et juteuses indemnités, primes et autres avantages, comme autrefois avant eux, les aristocrates vivaient des rentes royales, les pommes pourries refont surface.

Elles refont surface comme nous le dit le nouveau Robespierre Français. Les pommes pourries sont moins lourdes et lorsque l’on secoue le panier politicien, la pomme Méluche elle aussi, remonte à la surface.

Monsieur nous prend pour des poires, se fait la cerise dès qu’on lui parle de ses biens, balance des pêches, des prunes à tout va, et nous fait le coup de la blancheur immaculée d’un matin de printemps.  Il se drape dans la dignité du tribun n’ayant rien à se reprocher et tombe comme toutes les pommes dés que l’on secoue ses 41 ans de carrière politique. Cet homme n’a jamais travaillé à l’usine, dans les champs, sur des bateaux de pêche, des vignes. Cet homme ne sait pas ce que sont les 3/8 destructeurs de santé, les nuits sous la pluie, la neige, les coups de grisou de notre société de violence dans les cités, mais il nous la fait à l’envers en jouant les Lénine, les Mussolini devant une foule inculte qui ne sait pas, les a oubliés, les malheurs survenus après les passages de ces liberticides au nom du peuple. Le socialisme est la matrice des pires dictatures du vingtième siècle: communisme, fascisme et nazisme. Les racines sont la révolution Française de 1793. Marat, Robespierre, Carrier et autres, suivit par la Commune de Paris, l’international d’Eugène Pottier et ses paroles de mort, sous les habits de la Liberté. Pauvre peuple de France.

 

Il y a donc des Français qui continuent à avaler ces types de discours révolutionnaires au nom de l’égalité, et de la justice. De quelle égalité, de quelle justice ? Celle qui nous portera à l’échafaud dans une charrette ? Celle qui produira encore une loi des suspects ? Installera un tribunal révolutionnaire ? Dont je vous cite une toute petite partie de ses attributions au nom de la Liberté !

 

-Ceux qui auront trompé le Peuple ou les représentants du Peuple pour les induire à des démarches contraires à la liberté.

-Ceux qui auront cherché à inspirer le découragement pour favoriser les entreprises des tyrans coalisés contre la République.

-Ceux qui auront répandu de fausses nouvelles pour diviser ou pour troubler le Peuple. (Chasse aux sites internet des socialistes d’aujourd’hui. La chasse aux directeurs de publication de sites dit  « islamophobe », aux blogs de réinformation, etc. ?

-Ceux qui auront cherché à égarer l’opinion (SIC) et à empêcher l’instruction du Peuple, à dépraver les mœurs et à corrompre la conscience publique, et altérer l’énergie et la pureté des principes révolutionnaires et républicains, ou à en arrêter les progrès, soit par des écrits contre-révolutionnaires ou insidieux, soit par toute autre machination.

Combien de milliers de morts, de fusillés, de guillotinés aujourd’hui, avec ce discours ? De quelle malédiction notre pays est-il frappé pour qu’il se retrouve coincé dans ce schéma mortel depuis deux cent ans cinquante, où la pire engeance renaît sans cesse de ses cendres. (source)

Jean Luc Mélenchon n’est pas un enfant de chœur, surgissant de nulle part, montant sur une table et haranguant la foule abêtie par la misère, la faim aussi, et la peur des canons royaux et des gardes suisses ! On sait aujourd’hui, que Louis XVI n’avait rien d’un autocrate cruel et sanguinaire. Juste un Roi sans grande envergure, trop gentil pour régner sur un peuple qui aime l’autorité, la force et la gloire.

Jean Luc Mélenchon, comme d’autres d’ailleurs, comme Emmanuel Macron qui se compare à Napoléon et De Gaulle sans rougir, sans comprendre l’énormité de la chose dite, ne sont pas ce qu’ils feignent d’être !

Nul Robespierre, avocat du Nord, monté à Paris par le hasard d’une élection pour Mélenchon. Ce n’est qu’un politicien qui suit son instinct de tribun, et a senti que la soupe socialiste devenait rare, trop froide et qu’il commençait à y avoir plus de pain et d’eau que de légumes et de viande bien grasse ! Alors il se mit à la cuisine, et nous ressert les vieux croûtons révolutionnaires, afin d’alimenter sa gamelle !  Il pense que son discours léniniste revisité à la sauce écolo fera oublier d’où il vient !

Il vient de Tanger au Maroc, ou cette ville était plus cosmopolite qu’aujourd’hui. Il vient du multiculturalisme. Il ne supporte pas de vivre avec des blancs et a été choqué par l’alcoolisme des Français ! Ca n’existait pas à Tanger« , oubliant que l’alcool est interdit par l’islam et que tous les Français ne se vautrent pas non plus, loin de là, dans les caniveaux bourrés chaque jour, au Calva ou au pinard ! Comment oublier sa déclaration de regrets que « Charles Martel ait gagné la bataille de Poitiers, car la France serait en islam, et cela poserait moins de problème. » Tant pis pour les femmes considérées comme des mineures à vie ! Et pourtant, il a épousé Saïda Jawad, l’ex femme de Gérard Jugnot. Est-elle musulmane !

Retour aux origines, à Tanger, aux femmes orientales ? S’est-il converti ? La loi musulmane interdit aux femmes musulmanes de se marier avec un non musulman ! Les mairies de France impose un « certificat de coutume » qui signifie de se convertir à l’islam pour les hommes. Certificat délivré par les ambassades pour faire le mariage civil !  Qui est-il désormais ? Le révolutionnaire anti-clérical, le candidat musulman aux Présidentielles ? Qui lui posera la question ? Sûrement pas les médias !

Lire également le népotisme de Jean Luc Mélenchon ! C’est lui qui nous prend vraiment pour des benêts, des imbéciles.

Gérard Brazon pour lagauchematuer.fr

Publié dans Gauche

Commenter cet article

kallou 11/04/2017 20:09

EXCELLENT dommage que cela ne soit propagé dans les grands médias.