Lettre ouverte à François Fillon

Publié le par LA REDACTION

Lettre ouverte à François Fillon
Bonjour Monsieur Fillon,

De ce petit royaume qu'est la Belgique, j'observe avec stupeur la cabale orchestrée contre vous. Vous le savez mieux que quiconque, entre justice, gauche et médias, l'entente règne en maître. Sans prendre en compte la moindre présomption d'innocence, on se refile en secret des informations qui n'ont qu'un seul but: vous empêcher d'être élu tout en vous présentant comme coupable sans attendre un jugement prononcé. Vases communiquant, fuites d'enquêteurs aux journalistes, on n'est pas loin semble t-il d'un état totalitaire. A jets continus, télé, journaux et radio déversent le fiel de leurs intox qui ressemblent comme deux gouttes d'eau aux propos d'une concierge acariâtre. Considérant les français comme des enfants, comme les plus naïfs du monde, ils espèrent que leur gavage incessant les transformera dans les urnes en robots au service de leur idéologie asservie à la pensée unique. 

Votre drame, cher Monsieur Fillon, c'est que vous ne vous appelez pas Macron. Si vous portiez ce nom, tout vous serait pardonné. De ses casseroles, quasi personne n'en fait état. D'ailleurs à l'entendre, elles ne sont que des "rumeurs". Pas la peine de chercher plus loin, puisque c'est lui qui le dit. L'idole peut dormir tranquille. La petite fée des lobbys peut continuer à sourire à tout le monde en faisant miroiter qu'à coups de baguette magique, elle ouvrira son porte-monnaie aux électeurs d'un pays qui croule sous une dette incommensurable. Et dire qu'il y en a qui sont dupes! Et dire qu'à coups de lavage de cerveaux, certains sont prêts à croire les balivernes d'une girouette flatteuse de l'ego et insipide. Du liquide plutôt que du solide, une tisane à la camomille à la place de vitamines, du Hollande jusqu'à plus soif, est-ce cela que désire le peuple de France? 

Cher Monsieur Fillon, seul contre ce qu'il convient d'appeler une mafia, vous incarnez cette force et ce courage qui ne caractérisent aucun de vos ennemis. Face aux crachats et à la haine de ceux qui dans leurs mains sales, tiennent les pierres de la lapidation, vous nous montrez combien votre stature; celle qui doit caractériser un président, peut donner à la France autre chose qu'une voix fluette, qu'une image aussi ambiguë que prête à toutes les contradictions et à tous les compromis. Puisse malgré la manipulation éhontée qu'il subit, votre peuple se réveiller avant qu'il ne soit trop tard.

Publié dans France

Commenter cet article

brice 02/04/2017 17:04

Macron : Jeune, sympathique et pas une once de connerie... C'est vrai la France ne lui ressemble pas !

Douard 29/03/2017 01:21

Jean-Pierre Snyers explique avec talent, ce que les pays du globe constatent.
Staline aussi et Mao avaient l'étiquette "socialiste" qui les a conduits au déclin avec toutes les victimes des polices politiques qui sont leur organe indispensable pour bien enfoncer l'idéologie dans la pensée des sans-dents.
Une mauvaise information est crue plus facilement dans l'air de la calomnie.

Douard 29/03/2017 01:13

Quand les ministres sont capables de s'attribuer de faux diplômes, ils savent qu'ils sont bien plus bas que l'image qu'ils affichent. Et ils sont capables de toutes les vilenies pour se goberger aux frais des sans-dents.

Mona Andraos 28/03/2017 14:18

Bravo! Une réalité analysée avec objectivité et si bien formulée!