Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Peuple de France - Toute l'actualité politique en France

Alfortville : les sans-papiers prennent d’assaut la mairie. 14 blessés

19 Avril 2017, 08:00am

Publié par LA REDACTION

Vers 8 h 30, les sans-papiers venus de Vitry mais aussi de Montreuil  ou Courbevoie  ont investi le hall de la mairie pour obtenir un rendez-vous avec la préfecture. 

Dans la brasserie de l’Hôtel de ville reconvertie en poste médical, les blessés, allongés sur des civières, sont soignés par les pompiers et le Samu. Les commerçants, à qui la municipalité a conseillé de baisser le rideau, observent les stigmates de l’évacuation de la mairie par la police. Dans le bâtiment municipal, qui a fermé en urgence, l’odeur du gaz lacrymogène flotte encore dans les couloirs. Il est 11 heures ce mardi à Alfortville et le coup de force du collectif des travailleurs sans papiers de Vitry vient de se terminer.

Vers 8 h 30, les sans-papiers investissent au goutte-à-goutte le hall. « On ne se doutait de rien, souffle un employé. On voyait bien qu’il y avait de plus en plus de monde mais le temps qu’on comprenne il était trop tard ». Venus de Vitry mais aussi de Montreuil (Seine-Saint-Denis), de Courbevoie (Hauts-de-Seine) ou d’autres foyers, les manifestants entendent obtenir un rendez-vous avec la préfecture pour « dénoncer les reculs opérés par l’autre loi Cazeneuve sur le droit des étrangers »

Vers 10 heures, une quarantaine de sans-papiers bloquent les accès du bâtiment. Dehors, une centaine de leurs camarades se trouvent sur le parvis. C’est le moment que les policiers choisissent pour investir la mairie. Les manifestants, qui tentent de former une chaîne pour empêcher l’évacuation, sont sortis les uns après les autres sous les effluves de gaz lacrymogène. Les autres sans-papiers et les badauds sont tenus à distance. Des heurts éclatent. « Je me suis pris des coups de matraque », raconte un riverain. Bilan : 14 sans-papiers pris en charge par les pompiers principalement pour des intoxications.

Article complet ici: leparisien.fr

 

Commenter cet article

Vent d'Est, Vent d'Ouest 19/04/2017 14:15

Vous êtes des sans-papiers, donc des clandestins sans droit ni titre. À quoi vous attendez-vous, franchement ? À cause de votre comportement, les Français auront beaucoup de difficulté à accepter les VRAIS réfugiés, si ce n'est déjà fait pour 64 %. Si vous venez pour mettre la m....., en France avec vos revendications illégitimes et n'êtes pas contents, personne ne vous retient !