Clément, persécuté, puis égorgé à 16 ans: les bisounours s’en foutent !

Publié le par LA REDACTION

Photo Courrier picard

Photo Courrier picard

Ses parents lui avaient donné le joli prénom de « Clément » en écho au mot clémence, si porteur de générosité et d’altruisme ; il avait tout juste 16 ans, et déjà la vie ne lui faisait pas de cadeaux, via les stupides harcèlements de quelques élèves dégénérés de son lycée !

« C’était un garçon sympa, calme, qui aimait les jeux vidéo, les réseaux sociaux. Il était toujours avec son portable. Il était maigre et il subissait les moqueries de certains », révèle son meilleur ami.

Et le 30 mars, cette triste vie a pris fin dans le plus opaque mystère, que les gendarmes n’ont pas encore élucidé : Clément est retrouvé mort dans un étang à proximité du lycée où il était interne.

« Ce vendredi, le parquet a affirmé que le corps de l’adolescent avait des plaies sur le corps. Une plaie à l’arme blanche au niveau du cou, qui semble avoir causé le décès, et une autre plus légère au niveau de l’abdomen, a précisé le parquet. »

http://www.courrier-picard.fr/20819/article/2017-03-31/un-lyceen-retrouve-mort-pres-de-son-etablissement-ham

Arme blanche qui n’a pas été retrouvée…

Déjà mon mauvais esprit me souffle que le pudique terme « plaie à l’arme blanche au niveau du cou » s’apparente étrangement aux coutumes de racailles « bien connues des services de Police » ; mais où l’on atteint des sommets d’hypocrisie c’est que pour certains, l’éventualité d’un suicide est envisagée, au même titre qu’un homicide !

« Homicide ? Suicide ? Aucune piste n’est écartée par les enquêteurs qui ont engagé d’importants moyens de recherches »

http://www.courrier-picard.fr/21203/article/2017-04-02/mort-dun-lyceen-lenquete-progresse

Encore plus étrange quand on apprend de la bouche de son meilleur ami qu’à l’internat où ils ont petit-déjeuné ce matin, Clément n’aurait pas pu s’emparer d’un couteau sans qu’il s’en aperçoive, lesquels couteaux étant d’ailleurs d’inoffensifs couteaux à bout arrondi.

Comment peut-on alors avoir l’idée d’envisager un suicide ?

Imaginons Clément se blessant « au niveau du cou », puis à l’abdomen, avec un couteau à beurre, puis le cachant soigneusement pour qu’on ne le retrouve pas (???) et enfin, se jetant à l’eau afin d’être bien sûr de ne pas se rater !

Je n’y crois pas un instant, d’autant plus que son meilleur ami est certain que les messages de Clément sur les réseaux sociaux, disant qu’il était à bout, étaient un appel au secours, mais qu’il n’aurait jamais été capable de se tuer lui-même.

« Un nouvel élève, un plus grand, plus âgé, est arrivé en janvier à l’internat, et il a commencé à le harceler verbalement, puis deux autres élèves s’y sont mis. Clément se laissait faire, car il avait peur d’être frappé. Ils lui ont cassé son téléphone. Un soir, le grand lui a fait avaler des médicaments. Un autre jour, ils lui ont rasé la tête après qu’il a demandé qu’on lui fasse une petite ligne au-dessus de l’oreille : ils rigolaient. » …

http://www.courrier-picard.fr/21351/article/2017-04-02/mort-de-clement-ham-je-ne-crois-pas-une-seconde-au-suicide

Au moment où j’écris, un suspect aurait été arrêté par les gendarmes, mais aucune précision n’est encore donnée.

Mais au-delà du chagrin des parents vivant l’intolérable départ de leur enfant dans d’horribles circonstances, le plus triste est que, à l’époque actuelle où l’armée des auto-proclamées bonnes âmes détenant « le monopole du cœur », nous serine en permanence les joies du vivre-ensemble, au point de glapir leur chagrin dans tous les médias quand par hasard une victime est soit un migrant, soit un musulman et/ou un être « de couleur »… leur méprisant silence est une insulte à toutes les victimes « sans importance » à leurs yeux, dès lors qu’il s’agit, comme aujourd’hui,  d’un simple jeune homme blanc et sans histoire… assimilé sans doute à un pauvre franchouillard ranci et sans intérêt !

Honte à tous ces hypocrites, incluant les associations prétendues « droits-de-l’hommistes », bien trop occupées à traquer le citoyen réfractaire à leur retorse bien-pensance !

Josiane Filio pour ripostelaique.com

Publié dans Faits-divers

Commenter cet article