Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Peuple de France - Toute l'actualité politique en France

Des centaines de policiers manifestent leur colère à Paris

27 Avril 2017, 14:00pm

Publié par LA REDACTION

Policiers en colère. Image d'archive.

Policiers en colère. Image d'archive.

Plusieurs centaines de policiers ont défilé dans les rues de Paris ce mercredi. Et ont fait part de leurs revendications aux deux candidats encore en lice pour la présidentielle.

Ils étaient plusieurs centaines de policiers à battre le pavé parisien ce mercredi 26 avril, suite à l’appel du syndicat Unité-SGP FO, le deuxième syndicat des gardiens de la paix. Les forces de l’ordre ont organisé une “marche de la colère policière” en hommage à leur collègue Xavier Jugelé, abattu par le terroriste Karim Cheurfi jeudi 20 avril, rapporte Le Parisien. Et ont interpellé Emmanuel Macron et Marine Le Pen quant à leurs conditions de travail.

Après la tristesse, la colère. Sous les feux des projecteurs suite à la mort tragique de leur collègue, les forces de l’ordre veulent maintenant tirer la sonnette d’alarme. “Policiers attaqués, société en danger” et “rythme infernal, besoin d’une vie sociale” ont rythmé la marche de ces policiers, en proie aux railleries et aux agressions. Les forces de l’ordre ont réclamé davantage de “protection” et de “reconnaissance” envers la fonction qu’ils incarnent.

“Aujourd'hui c'est la manifestation des gardiens de la paix, des gardiens de la République. Des ouvriers de la police nationale”, a déclaré Yves Lefebvre, secrétaire général du syndicat Unité-SGP FO. Entre autres, les gardiens de la paix souhaitent une augmentation nette de 150 euros par mois et la possibilité de “passer à un rythme de travail qui leur permet d’avoir un week-end sur deux, contre un sur six actuellement”, relate Le Parisien. Une manifestation destinée à attirer l’attention des deux candidats à la présidentielle Emmanuel Macron et Marine Le Pen sur le sort des agents.

Commenter cet article

Antoine 28/04/2017 05:56

Vent d'Est Vent d'Ouest, avant de légitimé quoique ce soit en défense pour la Police, en sachant que cela représente un danger pour la population:
1) Obliger le ministère de l'intérieur à une évaluation des moyens d'entrainements des policiers en armes, aujourd'hui les meilleurs commissariats 2 tirs par de 30 cartouches, insuffisant pour maitriser l'arme et le tir.
2) Obliger l'état à faire une évaluation psychologique des agents en armes, tous ne sont à même de porter une arme, de par l'immaturité, le caractère, et l'intelligence que cela demande.
3) Retirer les Policiers des bords des routes pour faire un réel travail de Police, ce n'est pas d'arriver, ils sont devenus des adjoints du trésor.

Vent d'Est, Vent d'Ouest 28/04/2017 19:01

Antoine, je suis entièrement de votre avis, cela prendra du temps. Mon commentaire était un raccourci.

Vent d'Est, Vent d'Ouest 28/04/2017 00:14

Il faut à tout prix relégitimer une profession victime de la racaille en leur donnant des moyens humains et sécuritaires avec ports d'armes et en élargissant leurs capacités de défense par un droit et un devoir de riposter en cas d'attaques avérées. Il ne suffit pas d'accourir à leur chevet et de décorer leurs morts, réaction bien trop tardive qui ressemble plus à de la démagogie pour attirer leurs suffrages que de véritable compassion, l'épisode Théo aurait suffi à ouvrir les yeux des plus obtus.