Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Peuple de France - Toute l'actualité politique en France

Entretien avec un journaliste de Breizh Info agressé à Nantes par un groupe de gauchistes masqués

30 Avril 2017, 10:00am

Publié par LA REDACTION

Entretien avec un journaliste de Breizh Info agressé à Nantes par un groupe de gauchistes masqués

Quand un membre de la réinfosphère est condamné par la justice, c’est toute la réinfosphère qui l’est. Quand il est agressé par de véritables fascistes qui se disent de gauche, c’est la même chose. Nous avons appris qu’un journaliste de Breizh Info, Nicolas Faure, a été violemment frappé, en plein reportage, par des miliciens, protégés par ce régime. Nous ne pouvions donc que lui donner la parole, pour expliquer à nos lecteurs ce qui s’est passé…

Riposte Laïque : Nous vous avons interviewé il y a quelque temps, alors que vous aviez lancé un site de soutien aux communes et aux habitants victimes de la venue de migrants, imposés par les préfets. Où en est cette action, et quel bilan en tirez-vous ?

Nicolas Faure : L’association Libertés & Entraide (LiEn), a aidé, conseillé et accompagné près de 20 collectifs dans toute la France. Partis de rien, avec aucun moyen financier ou matériel, nous avons réussi à diminuer, parfois fortement, le nombre de migrants imposés dans les communes dont les habitants nous ont sollicité.

Aujourd’hui, l’afflux de migrants s’est temporairement calmé. En parallèle, le média breton Breizh-Info m’a proposé de venir travailler à ses côtés. C’est donc depuis quelques semaines devenu une activité importante pour moi. Nous sommes encore au début de l’aventure journalistique mais cela me plaît énormément. Par conséquent, je suis en train de finaliser mon retrait de l’association LiEn afin de ne pas mélanger les genres entre militantisme et journalisme. L’association continuera à vivre et un nouveau porte-parole sera désigné dans les jours à venir. Pour ma part, je vais tenter l’aventure du journalisme à plein temps, en totale liberté.

Riposte Laïque : Si on en croit le site Breizh Info, vous avez eu quelques ennuis, pour ne dire que cela, en couvrant une manifestation d’extrême gauche hostile à Marine Le Pen…

Nicolas Faure : Effectivement, alors que je couvrais une énième manifestation d’extrême-gauche à Nantes, un groupe d’individus masqués s’est précipité sur moi pour m’agresser. Après un vif échange sur mon appartenance à Breizh-Info, ils m’ont mis à terre et roué de coups au sol. Ils ont également détruit ma caméra, l’objectif, mon micro et volé une carte SD.

Riposte Laïque : Vous avez des grosses séquelles ?

Nicolas Faure : Heureusement, comme beaucoup de journalistes, j’étais équipé d’un casque qui m’a évité le pire. Au sol, j’ai néanmoins pris de nombreux coups. Mais, pas de souci, je suis Breton et, dans notre pays, on a les os solides ! Le problème principal c’est la perte de mon matériel. En tout, c’est plus de 1 500 € de matériel. Pour une petite structure comme la nôtre, c’est un drame !

Riposte Laïque : Ce genre d’agressions est-il fréquent, à Nantes et à Rennes, de la part de cette mouvance ? Pensez-vous, d’autre part, qu’elle bénéficie, comme le laissent entendre de nombreux sites, de la complaisance de la police et de la justice ?

Nicolas Faure : Les mouvements d’humeur contre les journalistes sont très nombreux dans ce genre de manifestations. Mais les agressions physiques sont plus rares. Ce que j’ai subi est donc particulièrement grave.

Je ne pense pas que les militants d’extrême-gauche bénéficient véritablement de complaisance au sein de la police. La justice fait également un travail assez honorable à mon avis. La vraie complaisance, elle est à chercher au niveau des donneurs d’ordre.

Riposte Laïque : Comment envisagez-vous la suite, pour vous ? Vous pensez pouvoir continuer ce métier, dans un tel contexte ?

Nicolas Faure : Ce qui est certain, c’est que je ne m’arrêterai pas pour quelques coups et du matériel cassé. Cela renforce au contraire ma détermination à continuer mon travail. Je suis un journaliste novice mais j’apprécie ce métier et je pense m’y consacrer pleinement.

Riposte Laïque : A part cela, pour finir, parlez-nous du site Breizh-Info, qui paraît connaître un gros succès, en Bretagne

Nicolas Faure : Breizh-Info est parmi les sites les plus influents de Bretagne. Nous avons près de 16 000 visiteurs uniques par jour ce qui en fait le 3e ou le 4e site d’information breton le plus visité ! Nous sommes lus par tous les décideurs régionaux et nous produisons un travail le plus professionnel possible malgré un budget infiniment moins élevé que celui des grosses écuries comme Ouest-France ou Le Télégramme.

Avec entre 9 et 12 articles par jour, nous produisons réellement de l’information de qualité. Notre objectif est simple : proposer une information de qualité et un point de vue alternatif à des Bretons qui en ont bien besoin !

Propos recueillis par Pierre Cassen pour ripostelaique.com

Commenter cet article