Le camp de Grande-Synthe en flammes après une rixe entre migrants

Publié le par LA REDACTION

Incendie du camp de Grande-Synthe. Capture écran BFMTV

Incendie du camp de Grande-Synthe. Capture écran BFMTV

Une rixe, apparemment entre deux ethnies, a fait au moins trois blessés lundi par armes blanches. À 23 heures, plus de la moitié du camp de la Linière était ravagé par un incendie.

Le camp de la Linière, à Grande-Synthe (périphérie de Dunkerque), était en flammes ce lundi soir. Au moment de la relève des unités de CRS à l'entrée du camp, une rixe apparemment entre deux ethnies a nécessité l'engagement des forces mobiles pour séparer les belligérants. Les policiers ont dû faire usage de 21 grenades lacrymogènes et d'une grenade de désencerclement. L'incident a fait au moins trois blessés par armes blanches.

Le préfet de Dunkerque a dû se rendre sur place. Le camp, composé de chalets en bois proches les uns des autres, et qui comptait fin mars quelque 1.500 occupants, a été largement dévasté par les flammes. Les migrants ont été dispersés alentours. Peu avant minuit, l'incendie n'était toujours pas maîtrisé. De source policière, «une rixe entre Afghans et Kurdes pourrait avoir un lien avec ces troubles». Les services de renseignement de la police s'inquiétaient ce lundi en toute fin de soirée que les migrants impliqués dans ces échauffourées veuillent encore en découdre pendant la nuit.

lefigaro.fr

Publié dans Faits-divers, Immigration

Commenter cet article