Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Peuple de France - Toute l'actualité politique en France

Le fascisme ne passera pas : aucune voix pour Mélenchon

22 Avril 2017, 12:00pm

Publié par LA REDACTION

Le fascisme ne passera pas : aucune voix pour Mélenchon

Dominique Reynié, auteur de l’étude du Fondapol sur l’antisémitisme en France, explique que l’antisémitisme est très fort chez les Insoumis, militants du parti de Jean-Luc Mélenchon.

« Le Front de gauche est un des «foyers» de «l’expression antisémite» en France, » précisait Reynié, qui poursuit ainsi :

« La France comprend trois foyers d’expression de l’antisémitisme très forts.

[…]

On a [dans le parti du Front de gauche] une adhésion beaucoup plus forte que la moyenne à des préjugés qui relèvent de cet antisémitisme anticapitaliste et anti-globalisation. Cette idée que les juifs contrôlent l’économie. Qu’il y a un capitalisme cosmopolite, que le monde de la finance est un monde cosmopolite« , analysait Reynié sur France Inter le 17 février 2015.

Le 9 avril, confirmation de l’antisémitisme …

Attaqué, lynché sur les réseaux sociaux par les Insoumis, le dessinateur Joann Sfar, dont les caricatures n’ont pas été du goût des fascistes qui votent Mélenchon, a indiqué dans une mise au point publiée dans le Monde avoir « reçu des injures antijuives », et l’abomination de ces rejetons de Staline a atteint son paroxysme lorsqu’ils lui ont reproché de témoigner des insultes antisémites :

« Certains soutiens des Insoumis m’ont attaqué en me reprochant d’en faire état et, en cela, de ternir l’image de leur mouvement. (lemonde.fr)

Comment a-t-il osé, ce juif Sfar, se plaindre d’avoir été traité de sale juif, ont dit les Insoumis.

…Et du fascisme :

« Attention, ne t’en prends jamais aux Insoumis »

Sfar explique dans sa tribune avoir été victime de vrais comportements fascistes, équivalents sur internet des déchaînements de violence des Antifa dans les rues.

Il voulait voter Mélenchon, mais dit-il,

« Il n’en fera rien après la campagne d’intimidation dont il a été victime, sur les réseaux sociaux, de la part de cybermilitants du candidat de La France insoumise. Ses comptes Facebook, Instagram et Twitter ont été l’objet de centaines de commentaires hostiles.

Joann Sfar : « Au sujet de Mélenchon, beaucoup de camarades journalistes et de community managers [« animateur de communauté », sur le Web], ­m’avaient mis en garde : « Attention, ne t’en prends jamais aux Insoumis … »

Enfin, internet ayant la mémoire longue, voici les propos antisémites du gourou lui-même, qui accuse « le peuple élu »…

 

Ne vomissez pas tout de suite.

Souvenez-vous comment, en parlant du journaliste juif Frédéric Haziza et du politicien socialiste Julien Dray, Mélenchon dérapait sur sa page Facebook en décembre 2015, et dénonçait « la décadence communautariste du PS ».

En 2013, lors du Congrès du front de gauche, il s’en prenait à Pierre Moscovici, et sortait tous les clichés antisémites sur le juif apatride, traître à son pays, qui tient la finance mondiale, dont Reynié justement parlait dans son étude sur le Front de gauche : « Moscovici a un comportement irresponsable : un comportement de quelqu’un qui ne pense plus en Français, qui pense dans la langue de la finance internationale.» (vanityfair.fr)

Maintenant vous pouvez vomir.

La gauche a endormi tout le monde en nous forçant à garder le regard rivé sur l’antisémitisme du Front national pendant que celui de Mélenchon s’épanouissait comme jamais.

Les juifs les plus crédules s’y sont laissés prendre. Pas tous me dit-on.
Voter Mélenchon, c’est voter pour le retour du fascisme et de l’antisémitisme, c’est la peste brune verte, l’alliance de l’islam antisémite et de l’extrême gauche antisémite.

Je ne suis pas certain que c’est ce que veulent la majorité des Français.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

 

Commenter cet article