Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PEUPLE DE FRANCE

Les liaisons dangereuses de Macron avec l’islamisme

21 Avril 2017, 18:01pm

Publié par LA REDACTION

Vendredi 21 avril à l’antenne de RTL, Emmanuel Macron a répondu "je ne vais pas inventer un programme de lutte contre le terrorisme dans la nuit" à Elisabeth Martichoux qui lui faisait remarquer qu’elle n’avait rien vu dans son programme sur les fichiers S et plus généralement sur la lutte contre le terrorisme islamique.

En matière de "foutage de gueule" Macron bat tous les records. Ce serait risible si ça n’était pas à pleurer si il n’avait pas été et à l’Elysée et Ministre pendant la mise en place de l’Etat d’urgence.

Le problème de Macron en matière d’islamisme et donc de terrorisme est lié directement à sa campagne.

1ère séquence : La colonisation crime contre l’humanité

Les déclarations d’Emmanuel Macron sur la colonisation « crime contre l’humanité » et la Manif pour tous « humiliée » avaient été qualifiées de premiers faux pas par la presse. Il ne s’agissait pas de faux pas mais bel et bien de gages aux musulmans les plus radicaux.

2ème séquence : Sur Beur FM il justifie le radicalisme de Mohammed Saou

“Il a fait un ou deux trucs un peu plus radicaux, c’est ça qui est compliqué. Mais à côté de ça, c’est un type qui est très bien Mohamed en plus”. Alors que Mohamed Saou se refuse à condamner l’attentat contre Charlie Hebdo mais affiche publiquement son soutien à l’imam Tarik Chadlioui (Ibn Ali), qui a radicalisé un kamikaze du Bataclan. Et ça c’est la partie immergé de l’iceberg.

 

Les liaisons dangereuses de Macron avec l’islamisme

3ème séquence : La présence de barbus et de femmes ostensiblement voilés faisant campagne pour Macron

Depuis déjà 4 mois, la présence de femmes ostensiblement voilés et de barbus (qui ne sont pas des hipsters à fixies) qui distribuent des tracts et font campagne pour Macron (Pour ne prendre que quelques exemples avérés à Montrouge (92), Malakoff (92), Villeurbanne (69), Firminy (42), Mulhouse (68), Marseille (13), Valence (26), Nice (06) etc...). Des militants d’En Marche s’en sont ouverts auprès des instance de la campagne d’Emmanuel Macron et se sont vus dans le meilleurs des cas se faire traiter de mythomanes, dans le pire menacés. Nombres d’entre eux, écoeurés, ont purement et simplement quitter la campagne.

4ème séquence : Pas de politique de lutte contre le terrorisme et les fichiers S

Dixit Macron lui-même "je ne vais pas inventer un programme de lutte contre le terrorisme dans la nuit". Mais déjà le 23 novembre 2015, le Ministre Macron déclarait "que la société française porte « une part de responsabilité » dans la radicalisation des terroristes à l’origine des massacres du 13 novembre". "Je ne crois pas pour ma part qu’il faille inventer de nouveaux textes, de nouvelles lois, de nouvelles normes, pour aller chasser le voile à l’université, pour aller traquer ceux qui lors des sorties scolaires peuvent avoir des signes religieux" déclarait-il encore.

5ème séquence : A fond dans la discrimination positive ; Plus loin que le droit de vote : la nationalité française au rabais

Mardi 7 mars 2017, dans un entretien à l’AFP, Emmanuel Macron enfonce le clou en voulant systématiser une politique de discrimination positive. Politique qui a largement fait la preuve au mieux de son inefficacité, au pire de son danger puisque tous les pays en pointe sur le sujet en sont revenus.

Toujours au cours de ce même entretien à l’AFP, Emmanuel Macron, l’air de rien, va plus loin que l’obtention du droit de vote aux étrangers, puisqu’il propose une massification de l’octroi de la nationalité française plutôt que le droit de vote. Autrement dit, il propose ni plus ni moins qu’une dilution programmée de la France.

On pourrait enchaîner les séquences sur les liaison dangereuses et coupables de Macron avec l’islamisme. On retrouve bien là #EmmanuelHollande qui à chaque nouvel attentat fait mine de découvrir le problème en prenant bien soin de ménager l’islam dans sa version la plus radicale.

 

Commenter cet article