Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PEUPLE DE FRANCE

Mélenchon: Pourquoi son idéologie est dangereuse

19 Avril 2017, 16:00pm

Publié par LA REDACTION

Mélenchon: Pourquoi son idéologie est dangereuse

Jean-Luc Mélenchon marxiste ? Ses partisans hurlent à la caricature quand vous osez poser la question. Remisés l’internationale, le drapeau rouge et les symboles marxistes. Non, la France ne deviendra pas Cuba sans le soleil. Ne leur parlez plus de Chavez, de Castro ou d’autres. Jean-Luc les appréciaient pourtant mais c’était au nom de son romantisme révolutionnaire diront ses aficionados. Le Venezuela connaît une crise alimentaire sans précédent ? C’est la faute à la chute des cours du pétrole répondent-ils aussi. Le report des élections ? Après tout est-ce important ? Comparaison n’est pas raison, parlons d’autre chose puisque communisme ou socialisme sont presque devenus des gros mots. Ce mouvement ne serait donc qu’un rassemblement d’insoumis voulant chasser l’oligarchie en place et instaurer notamment plus de justice sociale. Admettons-le un instant, la gorge un peu serrée tout de même, et chassons donc nos vieux réflexes anticommunistes pour nous intéresser à leur programme.

Au-delà de 33 000 euros par mois, on prend tout!

Voyons le chapitre économie. La promesse est simple, nouvelle, semble-t-il pour beaucoup, faire payer les riches. Au-delà de 33 000 euros par mois, on prend tout ! Pour une succession au-delà de 33 millions d’euros, on prend tout ! En son temps, en 1981 pour être précis, Georges Marchais préconisait des mesures du même acabit mais chut ! On a dit que l’on ne parlait plus du passé même si Hollande nous avait dit quelque chose de similaire il y a cinq ans. Mais peut être, le changement c’est vraiment pour maintenant. En tout cas c’est ce qu’espèrent ceux qui s’apprêtent à voter pour « Méluche ». Si au dessus de 33 000 euros par mois tout est prélevé par l’Etat, en dessous, les ponctions ne sont pas moins importantes. En gros avec ce programme, espérez gagner entre 5 ou 10 000 euros nets relèvera du miracle. Bon mais après tout pourquoi gagner autant ? Pourquoi accumuler, accaparer disait-on en 1793, tant de richesses inutiles ? La plupart des Français se contentent de beaucoup moins. Débarrassons nous de la société de consommation, vivons plus simplement, mangeons plus sain. J’ignore cependant comment avec de telles perspectives les entreprises rempliront leurs carnets de commandes, surtout le secteur du luxe particulièrement en pointe en France, mais c’est sûrement un détail. Devenons des ascètes vertueux donc. C’est certes un choix de vie mais ce qui me paraît gênant de prime abord c’est de l’imposer aux autres. De quel droit ? Au nom de l’égalité me répondra-t-on bien sûr. L’égalité oui mais par le bas. Napoléon disait déjà : « Le meilleur moyen de rendre tout le monde pauvre serait de décréter l’égalité des fortunes ». Historien, je regarde forcément vers le passé, c’est un défaut que je concède bien volontiers.

Pourquoi entreprendre s’il n’y a plus de profit ?

Les insoumis rêvent de limiter drastiquement les profits. Là est le point le plus inquiétant de leur projet. Il y a une chose que n’ont jamais comprise les insoumis de tout poil: pourquoi entreprendre s’il n’y a plus de profit ? Pourquoi investir s’il n’y a plus de perspectives de gain substantiel ? On s’abstient bien évidemment. Et sans esprit d’entreprise ni investissement capitalistique, l’économie régresse inexorablement. Pourquoi en effet dépenser de l’énergie s’il ne vous reste que la portion congrue ? Comme toujours, salarié comme entrepreneur, vous ne donnerez de votre personne qu’à hauteur de ce que l’on vous rémunère. Et c’est bien normal. Aussi, décourager l’esprit d’entreprendre ne pourra qu’engendrer un chômage massif, faute d’acteurs économique. Et si vous rêvez de gagner plus dans une France insoumise, vous n’aurez alors d’autre choix que de partir ou de changer de nationalité car le programme de Mélenchon veut aussi rétablir la double imposition des Français de l’étranger comme si tous ceux qui se sont expatriés l’avaient fait pour des raisons fiscales. Le plus atterrant des paradoxes de ce programme, c’est qu’il vaudra mieux être étranger pour investir en France. En effet tandis que le national sera écrasé de taxes, l’étranger lui sera soumis pour les profits, dividendes ou autres, qu’il réaliserait dans notre cher hexagone à la fiscalité de son pays forcément plus accommodante. Aberration quand tu nous tiens ! Mais attention, c’est être « soumis » que de relever pareilles évidences …

Pierre Branda pour causeur.fr

Commenter cet article