Quand LCI supprime de son site une émission critique à l'égard de Macron et Le Pen

Publié le par LA REDACTION

Dans l'émission La Médiasphère diffusée ce lundi, les chroniqueurs invités se sont montrés particulièrement virulents à l'égard du candidat d'En marche! et de la présidente du Front national. Devenue virale, la vidéo a été retirée du site de la chaîne de télévision.

LCI a-t-elle cédé à la pression? C'est en tout cas ce que prétend Libération, qui révèle mardi sur son site internet que la chaîne d'information en continu a supprimé le «replay» de l'une de ses émissions, pendant laquelle les chroniqueurs se sont montrés particulièrement virulents à l'égard d'Emmanuel Macron et de Marine Le Pen. Lundi matin, dans «La Médiasphère», le candidat d'en Marche! a été présenté comme un pur produit marketing: «télévangéliste», «artefact pur et dur», «trou noir», «type dangereux»... Un passage qui a très rapidement été relayé massivement sur les réseaux sociaux, alors que l'ancien ministre de l'Économie est souvent qualifié de «chouchou des médias». L'extrait a d'ailleurs été capté par un internaute, qui l'a mise en ligne sur son compte YouTube.

Quant à Marine Le Pen, c'est sur le volet des affaires que la candidate a été attaquée, soupçonnée d'avoir organisé «une escroquerie à grande échelle». La chaîne justifie la suppression de ce contenu de son site en évoquant des raisons juridiques, pour éviter d'éventuels procès puisqu'il s'agit d'affaires judiciaires en cours. «La vidéo était suceptible d'être diffamatoire. On est tenu à ne pas la reproduire», explique Eric Monier, directeur de la rédaction de LCI, contacté par Le Figaro. Il précise que des représentants des deux candidats seront invités à s'exprimer ce mercredi.

Le président du groupe Les Républicains au Sénat, Bruno Retailleau, a ironisé sur la décision de la chaîne. «Ce serait dommage que les candidats Macron et Le Pen soient trop égratignés par la presse», a écrit ce fidèle de François Fillon sur son compte Twitter.

lefigaro.fr

Publié dans medias

Commenter cet article