Appel à voter Macron, la trahison: Voter pour LR et UDI n’est plus possible !

Publié le par LA REDACTION

Les Républicains appellent à voter Macron.

Les Républicains appellent à voter Macron.

Les dirigeants Républicains n’avaient pas, sans consulter leurs adhérents, à appeler à voter socialiste au second tour!

Je ne sais pas pour vous mais dans après ce premier tour, j’ai le sentiment de m’être fait flouée, volée au coin du bois.

Nous à droite ne voulions plus des socialistes au vu de leurs résultats catastrophiques et maintenant ce sont les dirigeants de la droite qui les soutiennent!

Quel manque de dignité s’est affiché devant des militants éberlués en écoutant Baroin, Fillon, Estrosi, Juppé, Raffarin et les autres. Pourtant pendant cette campagne avait eu cette déclaration à l’encontre de Macron : « Il ne dit rien sur rien et il n’en pense probablement pas plus » mais une amnésie soudaine a du saisi Baroin ce dimanche 23 avril 2017 à 20 heures.
Je ne conteste pas le résultat, il est ce qu’il est.

Non ce qui me navre c’est l’attitude des dirigeants de la droite, mais peut-on décemment la qualifier ainsi? Attitude qui consiste à s’allier ouvertement et  trop vite pour être honnêtet avec les socialistes pour élire leur candidat, Emmanuel Macron, c’est ainsi que Ségolène Royal le définit avec un air triomphant en déclarant: « C’est une bonne surprise dimanche soir, notre candidat était en tête… il faut s’en féliciter ». Je croyais Madame Royal au PS mais non elle est bien EN MARCHE. Quant à la journaliste, cela ne l’a pas dérangé outre mesure alors que dans une démocratie, elle aurait dû questionné plus avant Madame Royal. Mais ne rêvons pas et gardons notre naïveté.

Les dirigeants de cette prétendue droite ont été lamentables, faut-il croire qu’ils avaient un accord secret avec les socialistes pour réagir aussi rapidement et aussi mal? Ou est-ce le renvoi d’ascenseur des Régionales 2015? Ou pire un accord pour que le gouvernement passé et futur des socialistes laisse tranquille certains dirigeants en délicatesse avec les lois?
Peu importe le résultat c’est « La trahison » qui restera.

Revenons à l’objet de mon courroux: la droite. Une droite totalement dévaluée et franchement ringarde qui n’avait pas à faire ainsi allégeance et qui aurait pu s’inspirer a minima de Mélenchon qui lui ne donne pas de consigne de vote.
La droite est entrée dans le déni.

Elle se moque de ses partisans, les prend pour des imbéciles et les a trompés. Voter Républicains ou UDI revient à voter socialiste désormais. C’est inacceptable!
Les dirigeants comme Fillon, Raffarin, Juppé se figurent que les Français vont voter socialistes le 7 mai 2007 et un mois plus tard aux législatives pour les Républicains? C’est vraiment se moquer de leurs électeurs. Et cette fois c’est trop flagrant. Que dire de Valérie Pécresse qui déclare ce jeudi 27 avril 2017 : «Il faut battre Marine Le Pen et viser la cohabitation» (Source Le Figaro) c’est d’un cynisme affligeant et c’est surtout prendre les électeurs pour des abrutis.

Pourquoi croyez-vous que Macron ne donne quasiment aucune investiture pour ces législatives? Parce que, sitôt élu, il s’alliera avec le PS pour gagner ces législatives et la droite des mous les perdra. C’est le remake de 2012!
Personne n’obligeait les dirigeants LR à adopter pareille position scélérate de soutenir le progressiste Macron dont les idées sont opposées à celles que défendaient le candidat Fillon, ce dernier ayant dimanche soir à 20 heures tout renié et il s’est comme toujours retranché vers des accusations contre les autres. Mais le perdant  c’est lui Fillon. et il n’avait pas à ajouter dans sa déroute « La trahison« .

C’est une trahison qu’il faut absolument leur faire payer en juin 2017, sans fléchir ni réfléchir: c’est une simple question de principes et de valeurs.
Quant au fameux vote utile avec cette tromperie il n’y a plus lieu de le faire.
Français, il faut se réveiller et mettre ces dirigeants dehors pour leur trahison.
Pour le reste chacun fera ce qu’il veut, mais que chacun se souvienne que cette droite a trahi sans vergogne.

Voter pour LR et UDI n’est plus possible et Monsieur Sarkozy qui a adopté la même position en appelant à voter Macron s’est aussi définitivement disqualifié. Ce n’est plus qu’une question de temps pour que cette droite soit en l’état anéantie et paye ainsi son forfait.

L’abandon des militants Républicains en rase campagne est un véritable scandale que rien ne saurait justifier. Ne donnez plus votre voix car cela signifierait que vous approuvez « La trahison ».

Mathilde Revenu pour observatoiredumensonge.com

Publié dans Lesrépublicains

Commenter cet article

Vent d'Est, Vent d'Ouest 28/04/2017 18:55

Oh, dans mon commentaire j'ai zappé Fillon qui avait été ministre. Eh, bien, dites donc, finalement vous faites la paire avec Macron !

Vent d'Est, Vent d'Ouest 28/04/2017 18:50

Il est clair que je me souviendrai jusqu'aux calendes grecques les trahisons de LR et de l'UDI, et que je dédierai dorénavant et jusqu'à désormais mes votes au parti tant haï de ces bien-pensants, main dans la main avec le PS. J'ai décortiqué en long, en large et en travers les programmes des principaux candidats, j'ai visionné sur Internet certains de leurs meetings en direct ou en replay, et je n'ai rien vu de raciste, ni de xénophobe, ni rien ce que l'on reproche au Front National. Toutes des accusations sans fondement par d'infâmes menteurs ! Que l'on apprécie ou pas le programme de ce parti est une chose, mais l'accuser de tous les péchés du monde en est une autre. Et d'affirmer que Mme Le Pen ne saurait pas gouverner parce qu'elle n'a pas d'expérience. Et Mélenchon, il en a eu, lui, de l'expérience pour avoir eu un portefeuille de ministre quelconque ? Et Poutou, et... et.... Il n'y a eu que Macron et vu l'état économique de la France où il l'a laissée, on peut se poser de très sérieuses questions. D'ailleurs, personne ne s'en cache plus : il est bien le dauphin de Hollande ! D'ailleurs, l'état de la France, cela fait 40 ans que la droite et la gauche l'a déconstruite à tous les niveaux à tour de rôle, alors cessez de nous faire rire avec vos accusations envers le Front National, parce que, voyez-vous, nous ne rions pas de joie mais de grande tristesse.