Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PEUPLE DE FRANCE

«Vous êtes une criminelle !» : Anne Hidalgo violemment prise à partie sur les Champs-Elysées

22 Avril 2017, 17:00pm

Publié par LA REDACTION

Capture d'écran

Capture d'écran

Alors qu'elle s'était rendue aux côtés du ministre de l'Intérieur sur les Champs-Elysées, où un policier a été abattu le 20 avril, la maire de Paris a été apostrophée par un ancien député du FN qui lui reprochait son inaction face au terrorisme.

Le 21 avril, au lendemain de l'attaque terroriste au cours de laquelle un policier a été tué sur les Champs-Elysées, la maire de Paris Anne Hidalgo a adressé «un message de solidarité aux commerçants de l'avenue parisienne, qui ont spontanément mis de nombreux passants à l'abri dans leurs boutiques et leur ont apporté une aide précieuse dans ce moment si difficile». 

Arrivée sur les lieux du drame en compagnie du ministre de l'Intérieur Matthias Fekl, elle a cependant été interpellée par un homme en colère qui lui reprochait de n'avoir «rien fait pour empêcher ça». 

«C'est vous qui avez créé ces fiches S ! C'est votre gouvernement qui est responsable, vous êtes une criminelle !», a lancé l'homme en direction de Anne Hidalgo avant d'être écarté par le service de sécurité de la maire de Paris.

 

Approché par les journalistes alarmés par ses cris de colère, l'homme, qui s'est avéré être l'ancien secrétaire départemental du FN dans l'Essonne Farida Smahi a déclaré : «C'est le gouvernement qui doit être traduit en justice. Tous les fichés S, il faut les expulser ! Tous les ministres de l'Intérieur de droite ou de gauche doivent être traduits en justice ! Ils viennent parader sur le sang d'un policier qui a perdu la vie en laissant une femme et un enfant, c'est une honte !», s'est-il emporté.

Pendant ce temps, Anne Hidalgo montait dans sa voiture entourée de ses gardes du corps.

Article complet ici: francais.rt.com

Commenter cet article

Vent d'Est, Vent d'Ouest 22/04/2017 20:57

Fêter le ramadan à la mairie de Paris, au mépris de toute laïcité, avec les impôts des Parisiens pour amadouer les adeptes de la religion de paix, d'amour et de tolérance ne suffit plus ou pas... On continue à dilapider l'argent du contribuable ?

HENRY PRINCE 25/04/2017 17:04

quelle laïcité nos compatriotes sont des larves