Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Peuple de France - Toute l'actualité politique en France

Comment Hollande a roulé les électeurs avec En Marche

19 Mai 2017, 17:00pm

Publié par LA REDACTION

Comment Hollande a roulé les électeurs avec En Marche

Comment Hollande a roulé les électeurs avec En Marche, c’est phénoménal. La réalité le démontre dès à présent. Hollande à propos de Macron : «Je serai toujours à côté de lui»
 

Le chef de l’État sortant (François Hollande) a multiplié les gestes d’affection à l’adresse du président élu (Emmanuel Macron) lundi 8 mai 2017 lors de la commémoration du 8 mai 1945 qui les a réunis. Certains diront « on s’est fait avoir » et d’autres « enfin un jeune au pouvoir », n’empêche que le coup d’échecs joué par Hollande a totalement réussi en portant son poulain et protégé au pouvoir. Ce qui aura pour effet d’atténuer le quinquennat raté effectué par Hollande, de sauver les caciques du parti socialiste en déconfiture et de continuer cette politique catastrophique parce que ni les bons sentiments ni les grandes tirades poétiques ne suffisent pas à cacher la réalité d’un désastre total.
 

Macron désigne une femme de 68 ans pour lui succéder à la présidence de son mouvement En Marche, c’est Catherine Barbaroux, une socialiste depuis toujours.

Le renouveau selon Saint Macron qui désigne Catherine Barbaroux, 68 ans, socialiste historique, pour prendre la tête du mouvement En Marche.

Macron refuse Valls alors qu’il a pendant toute sa campagne vanté de vouloir bâtir une nouvelle politique en respectant l’origine de ceux qui voudraient y participer. Où est donc passée sa tolérance? Macron reproduit le même schéma politique connu et toujours appliqué par les partis qui consiste à tout verrouillé pour ainsi tenir les candidats et les élus aux différentes élections. Où est donc passée sa bienveillance?
 

Macron cherche visiblement à prendre et à tenir tous les leviers du pouvoir via son propre parti qui va fonctionner comme tout parti socialiste ou crypto-communiste en obligeant ses membres à un diktat interne. C’est cela la nouvelle démocratie?
 

A ce stade, on peut légitiment s’interroger et parler de renoncement aux engagements pourtant serinés à chacun des meetings du candidat Macron. D’ailleurs En Marche ne fait que se comporter comme un vieux parti qui sera juste capable de recycler pas mal de socialistes. L’exemple de la candidature de Valls est très parlant. Il démontre le sectarisme du mouvement de Macron sitôt élu. Alors peu importe que l’on apprécie ou non Valls, la méthode employée par Macron est détestable. N’oublions que Valls a été le premier ministre du même gouvernement qui a vu Macron se faire connaître du grand public.
 

Cela ressemble plus à un règlement de comptes qu’à de l’ouverture d’esprit, pourtant promise par le candidat Macron. Les nouveaux alliés de Macron feraient bien de réfléchir avant de le rejoindre car sinon ils se retrouveront très vite sur le bord d’une route où les autocars ne passent même pas.
 

Ils pourront alors se souvenir du sort d’un autre François, Bayrou, en 2012. Lequel Bayrou avait trahi son camp pour aider à l’élection François Hollande qui pour le « remercier » l’a fait battre aux législatives un mois seulement après. La liberté de pensée n’est toujours pas à l’ordre du jour chez les socialistes ou apparentés. Certes tout est masqué grâce aux concours de nombreuses vedettes qui ont soutenu et financé Macron, grâce à celles et à ceux qui ont renié leur propre camp et aussi grâce au concours démentiel des médias pour Macron.
 

Macron qui a osé dire que la France était finalement une criminelle de guerre en Algérie, un pays sans culture ni aucun art et qui veut en prime se débarrasser des chômeurs d’une manière totalement indigne. Alors ne rêvez plus, avec Macron Les socialistes sont toujours au pouvoir.

Mathilde Revenu pour observatoiredumensonge.com​​​​​​​

 

Commenter cet article