Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PEUPLE DE FRANCE

Dette: Même en Roumanie, la France est un mauvais exemple !

10 Mai 2017, 09:00am

Publié par LA REDACTION

Dette: Même en Roumanie, la France est un mauvais exemple !

Lors d’une rencontre avec des économistes roumains autour de notre ouvrage, Echec de l’Etat, on m’a fait remarquer que la France était bien avancée sur la voie du socialisme et qu’il vaudrait mieux que les politiques roumains ne la prennent pas comme exemple s’ils avaient l’intention de renforcer l’Etat.

En effet, avec une population 3 fois plus importante, la France a 6 millions de fonctionnaires contre 1.2 millions en Roumanie, des dépenses publiques à 57 % du PIB contre 34.9 %, une dette publique à 97 % du PIB contre 37.9 % en Roumanie. Pour ce qui est des prélèvements obligatoires, la France est championne : 46 % du PIB contre 25.7 % en Roumanie. Incroyable comparaison entre un pays sorti du communisme en 1989 et une France aspirée par l’étatisme ravageur.

Dette: Même en Roumanie, la France est un mauvais exemple !

A cette liste on pourrait rajouter la fiscalité française avec ses 5 tranches d’imposition dont la dernière peut atteindre 65 % et aussi l’ISF face à la flat tax (imposition à taux unique) à seulement 16 %. Ce dernier taux est aussi valable pour l’IS (impôt sur les sociétés) contre un taux à 34 % en France. Ce n’est donc pas étonnant si de plus en plus d’entrepreneurs français choisissent la Roumanie comme terrain d’investissements pour leurs entreprises. Dans le domaine des retraites aussi, il existe des différences car un pilier capitalisation existe en Roumanie depuis le milieu des années 1990. En France, la réforme des retraites se fait toujours attendre… Bien entendu, le niveau de vie reste encore très loin de celui des Français mais là aussi, les choses s’améliorent rapidement. Le salaire moyen a augmenté de presque de 50 % en 10 ans et dépasse les 650 euros à Bucarest. Et la diaspora roumaine alimente le pays avec des transferts d’argent importants. Entre 2010 et 2015, plus de 15 Mds d’euros ont été envoyés au pays.

Ce n’est donc pas étonnant si dans le dernier classement Economic Freedom Index réalisé par le think tank Cato Institute, la France est à la 57e place sur 159 pays et la Roumanie est 22e. « Pensez-vous que le nouveau président sortira la France de l’étatisme, m’a demandé un des économistes roumains ? ». Vu son programme, je lui ai avoué mon scepticisme…

Nicolas Lecaussin pour  IREF

 

Commenter cet article