Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Peuple de France - Toute l'actualité politique en France

Pourquoi La France ne tardera pas à se lever contre Emmanuel Macron

16 Mai 2017, 08:30am

Publié par LA REDACTION

Pourquoi La France ne tardera pas à se lever contre Emmanuel Macron

Un nombre important de personnes, y compris parmi les nationaux, a semble-t-il été impressionné par l’entrée d’Emmanuel et Brigitte à l’Elysée, et ce au point d’accorder in fine quelques crédits au nouveau président pour le redressement de la France.

Je dois reconnaitre que cette réaction me surprend. Trois questions se posent. Qui a soutenu Emmanuel Macron ? Qui l’a élu ? Quelle sera son action ?

Ainsi que l’a exposé Aquilino Morelle hier dans Atlantico, Macron n’a pu être élu qu’avec « l’appui de forces économiques, financières, technocratiques et médiatiques considérables. » La liste des membres de l’oligarchie républicaine et mondialiste venus lui apporter leur soutien serait interminable.

Sur cette base, Macron a réussi à se faire élire par les Français qui à aucun prix ne veulent rester français : baby-boomers post-soixante-huitard ringards, pour qui la seule idée de France est une infamie ; « winners » de la mondialisation, pour qui la France doit disparaître, afin que cette même mondialisation soit dépourvue de toute entrave ; retraités à l’esprit ravagé par le matérialisme et l’individualisme, pour qui la vie se résume au salut de leur patrimoine, lui-même assuré par le statu quo mondialiste ; enfants de la bourgeoisie de gauche et de la fausse droite, qui vivant entre blancs, ignorent le cauchemar du « vivre ensemble » ; fonctionnaires de gauche planqués, soucieux de rester préservés du marché ; esprit lobotomisés par les médias dominants, voyant en Macron une véritable incarnation du changement ; républicains grelotants, désireux de sauver le régime qui entreprend depuis sa naissance la destruction méthodique de l’identité de la France.

 
A moins que Macron ne rentre en résistance contre ses maîtres – pourquoi le ferait-il ? – les grands axes de sa politique sont connus : plus de République, plus de mondialisation, plus d’Union européenne, plus de laïcité, plus d’impôts, plus d’immigration, plus de diversité, plus de repentance, plus de dette. Bref, en un mot, plus d’Antifrance.

Selon toute vraisemblance, Macron va poursuivre la politique pratiquée par tous les présidents de la Vème République. Cette politique, il suffit d’ouvrir les yeux pour le constater, a conduit la France non seulement à son déclin, mais pire, à sa décomposition.

Il n’y a aucune raison pour que la dégradation de la situation cesse.

Dès lors, que va-t-il se passer ? Il faut être un bourgeois blanc vivant entre bourgeois blancs pour croire que les Français se laisseront broyer sans réagir. La réalité ne peut plus être mise sous le tapis. Le système ne peut plus tricher.

Croit-on que l’on éteindra la colère identitaire, que l’on mettra un terme à la persécution des Français par les racailles, que l’on baissera les charges des entrepreneurs et des professions libérales, que l’on réduira le chômage, que l’on sauvera notre agriculture et notre industrie, que l’on répondra au vide spirituel, que l’on créera de nouveaux horizons pour la jeunesse, uniquement grâces aux milliards de la propagande ? Une partie de la nomenclature républicaine le croit sans doute. Il est vrai que l’Antifrance peut à l’heure actuelle se réjouir de son absence d’adversaire : le pays réel ressuscité n’est pas encore suffisamment structuré et le concept même de Front national a implosé le soir du débat de l’entre-deux-tour.

En tout état de cause, le victoire d’Emmanuel Macron est un trompe l’œil. Le pays réel d’une façon ou d’une autre, se révoltera contre lui et sa politique malfaisante.

Adrien Abauzit pour lagauchematuer.fr​​​​​​​
 

Commenter cet article