Le président de la LICRA condamne le festival en partie interdit aux blancs à Paris

Publié le par LA REDACTION

Le président de la LICRA condamne le festival en partie interdit aux blancs à Paris

Le président de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme a condamné le "Nyansapo Fest" prévu en juillet, selon LCI.

Le festival se divisera ainsi entre « espace non mixte femmes noires (80 % du festival) », un « espace non mixte personnes noires », un « espace non mixte femmes racisées » et enfin un « espace ouvert à tous ». Le concept n'a pas tardé à faire hurler au sein du Front national. Wallerand de Saint-Just, président du groupe FN au sein de la région Île-de-France, a publié un communiqué vendredi pour dénoncer un « festival interdit aux 'Blancs' dans les locaux publics' ». Et d'ajouter : « Anne Hidalgo doit s'expliquer immédiatement quant à l'organisation dans des locaux municipaux d'un événement mettant en avant une conception ouvertement racialiste et antirépublicaine de la société ».

 

Alain Jakubowicz, président de Licra, a lui aussi dénoncé ce festival « terrifiant et désespérant » auprès de LCI. Pour lui, il s'agit d'un événement où « des gens qui se sentent victimes de racisme ou de discrimination ne trouvent pas d'autre issue que l'entre-soi ». La mairie de Paris, contactée par nos confrères, confirme que les locaux où doit se tenir le festival est bien sa propriété mais se dédouane de toute responsabilité. 

Article complet ici: lepoint.fr

Publié dans France

Commenter cet article

Vent d'Est, Vent d'Ouest 28/05/2017 12:50

Alain Jakubowicz condamne mais, je cite : "il s'agit d'un événement où « des gens qui se sentent victimes de racisme ou de discrimination ne trouvent pas d'autre issue que l'entre-soi »" Message reçu 5 sur 5. En clair, il ne condamne rien du tout puisqu'il leur trouve des excuses. En trouverait-il aussi si des festivités publiques sont organisées par des Blancs dans le même état d'esprit ? Il est permis d'en douter.