Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Peuple de France - Toute l'actualité politique en France

La France d’Emmanuel Macron

15 Mai 2017, 07:30am

Publié par LA REDACTION

Macron et Hollande

Macron et Hollande

Emmanuel Macron a donc gagné et va succéder à l’Élysée à celui qui l’a formé et l’a fait entrer en politique.

Après le Président le plus nul de la Ve République, la France va avoir un disciple de ce dernier.

Après un Président qui faisait du scooter rue du Cirque pour aller voir sa maîtresse, la France va avoir un Président qui vit avec sa professeur de théâtre plus vieille que lui d’un quart de siècle, et coupable d’un détournement de mineur quand le jeune Emmanuel avait quinze ans : quel beau pays que la France !

Après un Président socialiste qui a aggravé tous les problèmes économiques du pays, produit des dizaines de milliers de chômeurs et de pauvres supplémentaires, la France va avoir un Président socialiste certains jours, pas du tout socialiste d’autres jours, mais qui continuera à mener les politiques de son prédécesseur, car il les a élaborées et menées à bien avec le succès que l’on sait.

Les Français, qui étaient censés être lassés de ces politiques et qui voulaient un changement ont décidé de reconduire ces politiques, ce qui montre qu’ils voulaient un changement dans la continuité.

Après un Président laxiste et impuissant qui a laissé proliférer les zones de non-droit, l’islam radical et le terrorisme islamique, les Français ont choisi de montrer qu’ils aimaient les zones de non-droit, l’islam radical et le terrorisme islamique, en élisant un Président dont tout indique qu’il sera pour le moins aussi laxiste et impuissant que son prédécesseur.

Emmanuel Macron a même fait mieux que ce dernier : François Hollande avait obtenu le vote musulman, Emmanuel Macron a, lui, reçu le soutien des Frères Musulmans et de la Mosquée de Paris.
Un peuple, à qui on prête de l’intelligence et de la clairvoyance, a montré que ceux qui veulent lui essorer le cerveau peuvent parvenir à leurs fins.
Ce n’est, hélas, pas la première fois.

Je me souviens de la campagne qui avait permis la réélection de François Mitterrand et des affiches sur lesquelles les Français étaient symboliquement représentés par un bébé regardant de manière extatique un homme censé être son papa.

Près de trois décennies plus tard, il n’y a plus même de figure paternelle : c’est le bébé qui a grandi qui va s’installer à l’Élysée.

C’est là le résultat de plusieurs décennies de destruction de la connaissance et de la logique.

Il n’y a quasiment plus de pluralisme dans les médias français.

Il n’y a qu’une seule façon de penser sur quasiment tous les sujets.

Les différences séparant les Républicains de la plupart des socialistes estampillés sont si faibles que les uns et les autres peuvent se mettre en marche la main dans la main.

Que François Fillon ait pu rejoindre, dès le soir du premier tour, celui qu’il appelait peu de temps auparavant encore « Emmanuel Hollande » est un signe fort de ce qui se passe.

Il va rester une gauche marxiste et une droite populiste dont le programme économique sera presque identique à celui de la gauche marxiste.

Il y aura un grand parti central incarnation de la pensée unique.

Il y aura encore des élections qui seront de l’ordre du simulacre, comme l’élection présidentielle de 2017 aura été de l’ordre du simulacre.

Si un candidat libéral-conservateur émerge, il sera démoli et sommé de se rallier au candidat du grand parti central.

Le Front National sera utilisé comme un épouvantail.

Même si les élections législatives donnaient une victoire à ce qui va rester des Républicains, le Premier ministre serait compatible avec le Président, et l’inertie serait assurée et ressemblerait à la posture du chien crevé flottant au fil de l’eau.

Dans cinq ans, la France sera toujours socialiste.

Il y aura toujours beaucoup de chômeurs et de pauvres, et la nomenklatura en place continuera à n’en avoir que faire.

Il y aura bien plus de musulmans et d’islamistes. Quand des attentats auront lieu, il sera déclaré de tous côtés que c’est la fatalité.

Tout en disant que je continuerai à me battre, je pense qu’Emmanuel Macron aura toutes les chances d’être réélu.

Il flotte des couleurs crépusculaires sur ce pays. Triste et révoltant spectacle.

Milliere Guy pour les4verites.com

 

Commenter cet article