Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Peuple de France - Toute l'actualité politique en France

Macron président ! Ce sont des larmes de sang que nous allons verser !

8 Mai 2017, 11:00am

Publié par LA REDACTION

Macron président ! Ce sont des larmes de sang que nous allons verser !

Cinq ans du long et douloureux quinquennat Hollande, et encore 65 % d’amnésiques se sont une nouvelle fois laissés embobinés par la même arrogante et méprisante caste, pourtant si ignominieuse.

Je veux bien avoir de la compassion pour certains citoyens fragiles, dont l’éducation, absente ou insuffisante pour palier un intellect souffreteux, n’a pas permis de savoir décrypter les mensonges derrières les belles envolées des uns et des autres.

Mais pour la majorité des autres, qui ont gobé toutes les saletés déversées sur le parti des patriotes, l’assimilant au nazisme, par paroles directes ou basses allusions, afin de bien effrayer les âmes simples et sensibles, à ceux-là je n’hésite pas à leur dire : « vous aurez ma haine » !

Parce que, à cause d’eux, de leur aveuglement, leur bêtise ou leur veulerie, mon beau pays, déjà bien abimé par ce monstrueux quinquennat de démolition, va sombrer encore davantage, si les toutes prochaines élections législatives ne viennent pas urgemment changer la donne de ce soir, en donnant enfin de véritables représentants aux patriotes, qui n’aient rien à voir avec tous ceux des vieux partis qui nous ont tant trahis !

Comme il est douloureux de revoir sur toutes les chaînes de télévision, toutes les vieilles badernes des droite et gauche moribondes, qui nous manipulent depuis des décennies, à nouveau triomphants du beau score de leur pitoyable poulain qui, pour gagner a dû commencer par entuber leurs propres partis !

Tous ceux qui à un moment ou à un autre ont été aux affaires, mais tenus au silence et à l’éloignement momentané du gâteau, sont ce soir au rendez-vous des traitres, le petit doigt sur la couture du pantalon pour suivre leur nouveau gourou !

Revoir un « Bayrou » qui a bien dû bouffer à tous les râteliers, se prétendre « homme du centre », alors qu’il n’est qu’une lamentable girouette se vautrant au pied du vainqueur du moment, en l’occurrence pressenti par certains pour être premier ministre serait risible si je n’étais pas si désespérée.

Pour autant, après Ayrault, Valls, Cazeneuve, nous ne serions pas dépaysés car toujours dans la même lignée d’incompétents se foutant du peuple comme d’une guigne, d’une part parce que seul leur propre sort leur importe, mais surtout parce que les Français dotés d’un vrai cerveau savent très bien que plus rien ne se décide par nos « gouverneux », mais par les technocrates non élus de Bruxelles qui font la pluie et le beau temps !

Revoir des Villepin, Aubry, Pécresse, Royale … pavoiser sur mon écran, l’arrogante Belkacem en tête, me provoque une saumâtre nausée.

A comme ils accourent à la soupe tous ces gougnafiers sans honneur, et sans respect pour leur électeurs, capables de les brosser dans le sens du poil avant un scrutin pour mieux les trahir via d’écœurantes alliances entre ennemis d’hier … mais toujours avec l’immense culot de faire comme si leur passé misérable avait disparu de nos mémoires.

Quoi qu’il en soit, malgré mon immense déception, mon inquiétude, et ma peur face à ce succès de la véritable dictature du politiquement correct, nous ayant déjà donné maints échantillons de ce qu’elle peut faire pour éradiquer ses opposants, il n’est pas question que je baisse les bras.

Ici et là, sur les réseaux sociaux ou les commentaires de nos articles, des citoyens annoncent qu’ils quitteront la France … mais pour aller où ?

Partout, les rapaces du Nouvel Ordre Mondial seront à l’œuvre, laissant l’islam s’installer confortablement, puisque c’est leur principal allié pour l’instant ; partout vous retrouverez les mêmes manipulateurs faisant de belles promesses qui n’engageront que les idiots qui les gobent encore et toujours !

J’ai honte de tels discours, car c’est trahir nos aïeux qui se sont battus pour nous laisser une Nation forte, et la moindre des choses est de nous battre à notre tour pour la relever de ses ruines et tenter de léguer à nos descendant un pays redevenu fier et fort.

J’ai la rage, mais cette rage je vais la mettre à profit pour continuer le combat, je le dois à la France d’abord, à tous ceux qui l’avaient faite grande, forte et rayonnante, ainsi qu’aux deux être qui me doivent la vie et de qui je suis responsable.

Ce soir j’ai le cœur gros, mais je ne veux pas accepter que les Français déçus n’aient que la fuite, l’abandon ou le désintéressement à proposer comme réaction.

Nous avons perdu une bataille mais pas encore la guerre, une nouvelle s’annonce toute proche, c’est donc haut les cœurs qu’il faut l’aborder et même s’y jeter de toute la force de notre patriotisme.

Et puis, cette si abjecte campagne portant au pouvoir un faux démocrate, aura vraisemblablement des suites tumultueuses, et les triomphants  d’aujourd’hui auront des comptes à rendre prochainement, car je crois très fort dans les prochaines révélations de Wikileaks qui risquent de faire trembler les vainqueurs usurpateurs de ce jour.

Josiane Filio pour ripostelaique.com

Commenter cet article

Vent d'Est, Vent d'Ouest 08/05/2017 12:51

J'aurais bien aimé partager l'optimisme de l'auteur de ce billet sur le dernier paragraphe mais l'exemple de Hollande avec "Un président ne devrait pas dire ça" m'en dissuade. Beaucoup de déclarations antérieures aux présidentielles de ce Macron auraient déjà mettre la puce à l'oreille des Français. D'aucuns parmi les électeurs de mon entourage avaient - ceci n'est qu'un exemple parmi d'autres - se sont tranquillisés en affirmant que quel que soit le président élu, il ne pourrait jamais mettre en place toutes ses réformes, dans la mesure où soit il n'en aurait pas le temps soit il y aurait au parlement des élus de l'opposition, sauf que le gus qui nous sert maintenant de président avait claironné bien avant son élection qu'il gouvernera par ordonnances, ce que lui permet la Constitution, et ne s'en privera pas pour mettre en place celles qu'il estime importantes à ses yeux. Par ailleurs il déclarait également éradiquer le Front National. Et ses 10 millions d'électeurs actuels ? Où est la démocratie ? Où est la haine ?