Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Peuple de France - Toute l'actualité politique en France

JO 2024 : LES CHIFFRES EXPLOSIFS QU'ANNE HIDALGO CACHE AU CIO

13 Mai 2017, 14:00pm

Publié par LA REDACTION

JO 2024 : LES CHIFFRES EXPLOSIFS QU'ANNE HIDALGO CACHE AU CIO

Une délégation du comité international olympique (C.I.O.) débarque ce samedi à Paris pour évaluer la candidature de la capitale aux JO 2024. A deux mois du vote, la maire de Paris va dérouler le tapis rouge mais ne dira évidemment rien de la panade financière dans laquelle la Ville se trouve. Mais où trouvera-t-elle les 145 millions d'euros qu'elle a promis d'investir pour accueillir l'événement ?

Pour aménager en potager un minuscule arpent de 10 mètres carrés au milieu du square Painlevé, dans le Ve arrondissement de Paris, la municipalité de la capitale s’apprête à mettre 30 000 euros sur la table. Pour ce prix, quelques bacs remplis de bonne terre seront installés, deux ou trois tuteurs à tomates plantés et un tuyau d’arrosage branché sur le robinet le plus proche. Quand on sait que, dans les meilleures régions céréalières, l’hectare de limon se négocie environ 9 000 euros, autrement dit 90 centimes le mètre carré, cet investissement peut paraître un peu élevé. Mais Anne Hidalgo entretient une véritable passion pour les légumes de saison. Et, à 3 000 euros le mètre, elle pourra se vanter d’avoir installé dans la Ville lumière l’exploitation agricole la plus chère du monde, cela lui fera un record de plus…

Nom d’un radis ! On savait que la maire de Paris était fâchée avec les chiffres, mais on ne pensait pas que ce fût à ce point. Pour se faire élire, en mars 2014, l’ex-première adjointe de Bertrand Delanoë avait pris l’engagement solennel de ne pas augmenter les impôts pendant sa mandature. Comme elle prévoyait en même temps de faire flamber les dépenses, l’équation s’avérait compliquée. A l’époque, nous avions calculé qu’il manquerait 200 millions dans les caisses dès la première année et qu’il faudrait à terme augmenter la taxe d’habitation d’au moins 20% pour rétablir la situation. Trois ans plus tard, on doit se rendre à l’évidence : nous étions au-dessous de la vérité. En réalité, le trou que la patronne de l’Hôtel de Ville est en train de creuser avec ses équipes et ses potagers est bien plus profond que cela. La facture qui attend les Parisiens au tournant nettement plus lourde qu’on ne pouvait le craindre. Et si en plus Anne Hidalgo obtient l'organisation des Jeux Olympiques 2024 pour lequel elle a promis d'investir 145 millions d'euros...

Pour prendre la mesure de cette dérive, il faut se plonger un instant dans les replis arides des documents budgétaires que la municipalité ne présente jamais au grand public.

(...)

Article complet ici: capital.fr​​​​​​​

 

Commenter cet article