Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Peuple de France - Toute l'actualité politique en France

Débat Macron - Le Pen :« brutal » et d'une rare « animosité »

4 Mai 2017, 09:00am

Publié par LA REDACTION

Débat Le Pen - Macron. Capture écran France 2

Débat Le Pen - Macron. Capture écran France 2

La presse est unanime : le débat télévisé mercredi soir entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron a été d'une brutalité inédite et confus à trois jours du second tour de l'élection présidentielle.

Les deux finalistes se sont affrontés « au cours d'un débat d'entre-deux-tours d'une brutalité inédite qui a souvent manqué de hauteur et sans parvenir à instaurer un dialogue à la hauteur de l'enjeu », résume en une Le Figaro. « Il est malaisé de qualifier de débat le pugilat d'hier soir », assène Paul-Henri du Limbert, l'éditorialiste du Figaro. « Pour la première fois, on a ressenti une vraie volonté de ne pas écouter l'autre [...], une détestation parfois mal contrôlée », souligne La Dépêche du Midi. 

Un « débat brutal, violent de bout en bout », reconnaît Le Monde sur son site internet. « Jamais un débat de l'entre-deux-tour n'aura été aussi vif », précise en une Le Parisien. « On attendait un débat tendu, il fut brutal. Pas une seconde de courtoisie ou d'amabilité ou tout simplement de politesse », poursuit en pages intérieures le quotidien pour qui « pour le fond des programmes, on reste sur sa faim ». « Il y a beaucoup à dire sur les projets d'Emmanuel Macron, mais pas comme cela. Pas avec une grosse artillerie qui tire au hasard toujours le même boulet », s'emporte Laurent Joffrin, dans Libération. « On savait que ce serait du lourd et du brutal », ironise Patrice Chabanet, du Journal de la Haute-Marne. Avant de poursuivre plus sérieusement : « On a été servi. Le débat a été violent et l'électeur n'a rien appris de nouveau sur le fond. Il a assisté à un combat de rue. »

Le thème du combat de boxe inspire les éditorialistes. Les deux candidats se sont rendu « coup pour coup sur le ring explosif du débat présidentiel », relève Philippe Palat, du Midi Libre. Et pour lui, c'est « sans doute l'une des confrontations télévisées les plus brutales, les plus chaotiques ». Xavier Brouet, du Républicain lorrain, a vu lui aussi un « rude combat » dans lequel « ne manquait que les gants de boxe  ». « Le match a bien eu lieu. Celui des idées ? Pas sûr », ajoute-t-il. 

Article complet ici: lepoint.fr

 

Commenter cet article