Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PEUPLE DE FRANCE

Présidentielle: La France qui n’est déjà plus la France sombrera davantage

5 Mai 2017, 13:00pm

Publié par LA REDACTION

Présidentielle: La France qui n’est déjà plus la France sombrera davantage

e ne vais pas bien, et je me dis que je ne dois pas être seule à vivre cet état d’attente et d’inconfort.

Pour ne pas sombrer, je procède chaque jour au programme de rangement et tri sélectif que je me suis fixé. Entre temps, rire est vital et ces vidéos humoristiques sur Macron et sa campagne ridicule sont un formidable moyen de rester en phase avec le réel.

"la machine médiatico-politique s’est déchaînée et va l’emporter, une fois encore."

Face à ces journaleux sinistres des médias mainstream et chaînes de télévision propagandistes, les équipes on-line ont fait le « job », ont échangé des informations avec des millions d’internautes, ont essayé de convaincre.

Mais la machine médiatico-politique s’est déchaînée et va l’emporter, une fois encore.

Les journalistes d’une autre époque ayant atteint leur seuil de Peter, comme Arlette Chabot, Ruth El Krief et Laurence Haïm qui ont tant desservi leur cause, leur avenir, leur pays, continueront-elles à rouler pour Macron ou « dégageront-elles » pour être remplacées par d’autres profils…. plus jeunes, plus avenants et aussi vides que le futur locataire (qui ne paye pas de loyer) de l’Elysée.

La France va être dirigée par un homme superficiel et prétentieux qui aura d’énormes responsabilités et de grandes ambitions à remplir. Du moins c’est ce qu’il a laissé entendre. Il devra suivre le rythme que confère la position de président. Il a parlé de régler les premières grandes décisions par le 49/3 ou des ordonnances, mais il faudra attendre la constitution d’une majorité à l’Assemblée Nationale. Les choses ne bougeront pas aussi vite que ses électeurs le croient. Mais le croient-ils ?

Un haut fonctionnaire du Cercle Necker manifeste son inquiétude :

«Emmanuel Macron fait le pari du temps. Son programme pour la relance sera financé par des taux d’intérêt bas ! Pari dangereux sur l’avenir, quand on sait que le montant des intérêts payés en 2005 était le même qu’aujourd’hui, pour un encours deux fois moindre – et qu’il pourrait donc être le double demain. Quand on sait que la France fait partie des derniers pays à relever du déficit budgétaire excessif dans la zone euro, il y a de quoi s’inquiéter».

Quand le CICE est sorti, certains ont crié au génie ! Et puis, on s’est aperçu que ce montage imaginé par Macron n’est en réalité qu’une usine à gaz, impossible à gérer pour les PME-PMI. Il n’y a pas eu de reprise sous Flanby et Macaron, il risque bien de ne pas en avoir non plus sous Macron.

L’instabilité, le chômage, l’angoisse, la déprime et la violence risquent de suivre si le peuple ne voit pas un changement rapide. Et il ne verra pas de changement rapide. Les magasins se videront, les gens attendront les soldes, beaucoup de restaurants et cafés en berne fermeront. Pour une majorité de la population, comme pour les touristes du monde entier, Paris a depuis longtemps perdu de son attraction. C’est une capitale moins vivante et animée que Londres, Barcelone ou Gênes, voire même Tel-Aviv. Qu’importe, Anne Hidalgo a le regard fixé sur le prochain Ramadan, et sa mairie prépare la fête de l’Aïd en vous expliquant que ce n’est pas religieux mais culturel.

Voilà vingt ans que la Droite aurait dû revenir à droite et accélérer le mouvement, booster le pays pour le rendre plus compétitif et régler les lenteurs et lourdeurs administratives, se concentrer sur les formations professionnelles courtes, les métiers nouveaux, les PME-PMI, libérer l’emploi et les charges aux entreprises. Mettre un terme au flot migratoire constant en provenance du Maghreb ainsi qu’au regroupement familial.

La France qui n’est déjà plus la France sombrera davantage.

Depuis la fin des années Giscard, et le lancement d’Eurabia, nous connaissons cette lente et inexorable dégringolade. Et puis il y aura toujours les attentats, ici et dans le reste de l’Europe. Et ce n’est pas le Macron qu’on l’a vu à Marseille qui changera le cap.

Fillon a sonné le glas de la Droite en trahissant ses électeurs, une fois de plus, une fois de trop. LR ne séduit plus. Il fait figure de looser. La Droite devra se reconstituer avec de nouvelles figures, de nouvelles énergies. En existe-t-il ?

Voilà des années, que je veux partir. Mais tant que la nécessité n’est pas imminente, à quoi bon ?

Je regarde mes placards, mes valises. J’ai encore tant de choses à ranger et à préparer. Tant de choses à régler, à vendre. Il faut tout reprendre à zéro…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Nancy Verdier pour Dreuz.info.

Commenter cet article