Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Peuple de France - Toute l'actualité politique en France

Présidentielle: mes réactions sur l’élection d'Emmanuel Macron

8 Mai 2017, 07:00am

Publié par LA REDACTION

Présidentielle: mes réactions sur l’élection d'Emmanuel Macron

Avec 4 270 000 votes blanc et nuls, et 12 040 000 abstentionnistes, et Macron élu par seulement 20 millions de Français, soit une petite minorité, les médias qui nous ont bassiné pendant 2 mois en disant que Donald Trump n’est pas légitime parce qu’il n’a pas gagné au vote populaire vont faire les beaux en disant qu’Emmanuel Macron est un président légitime !

 

L’image illustre selon moi tout ce qui est faux dans cette élection : Emmanuel Macron n’est pas un capitaliste ou un libéral ou l’homme de la finance, et Marine Le Pen n’est pas une nazie.

Beaucoup ont voté Macron parce qu’ils pensent que Le Pen est une nazie, beaucoup se sont abstenus de voter Macron parce qu’ils pensent qu’il est une marionnette des banques, et finalement, si les Français ont aussi peu confiance dans les médias que les Américains, les Américains eux, sont un peu plus cohérents et futés. Ils n’ont pas écouté les journalistes et ont voté avec leur tête, tandis que les Français qui ont subi un lavage de cerveau depuis 40 ans ont voté pour le candidat désigné par les médias qu’ils n’aiment pas. Le résultat est déplorable, et je regrette de le dire, c’est leur choix et je le respecte.

Concernant les juifs, Emmanuel Macron est un gauchiste entouré d’antisionistes et d’islamistes qui vont ouvrir les bras à l’islam et l’immigration, ce qui est une catastrophe pour les juifs parce que cette immigration est violemment antisémite, et il va, avec sa politique « d’ouverture », les faire fuir d’Europe, tout en leur disant de quitter la « Palestine ».

Tandis que Marine Le Pen aurait elle aussi fait fuir les juifs avec ses idées tordues contre la kippa, l’abattage casher et la double nationalité, mais elle leur aurait dit d’aller se faire voir en Israël, et elle aurait peut-être viré les islamistes.

Avec 16 millions de non votes (blanc, nuls, abstentions), le premier parti de France ne sera ni entendu, ni écouté, ni respecté, ni même reconnu comme existant : les magouilles politiques vont reprendre comme si de rien n’était, et les politiciens vont continuer à s’enrichir en imposant aux Français de se serrer la ceinture et de se laisser tondre en silence : quand les Français ont-ils manifesté contre l’excès d’impôts ?

Demain sera un autre jour, et j’entends déjà les Français qui ont voté pour Macron protester dès ses premières décisions politiques impopulaires et stupides, car ils auront vite oublié qu’ils ont voté pour lui.

Demain est un autre jour, mais ce soir, les fascistes et les anarchistes qui se font appeler antifa vont tout casser dans Paris et d’autres grandes villes de France. Selon une note confidentielle qui m’est parvenue, « des émeutes auront lieu dans le 19e, Place des Fêtes, à Belleville, Couronnes, Pyrénées, Télégraphe et Stalingrad avec barricades et incendies ».

Demain, nous allons mettre le nez dans les #Macronleaks.

Au risque de me répéter et d’agacer encore certains lecteurs, le devoir de l’homme intellectuellement honnête que j’ai la prétention d’être m’impose de donner à ce président poupée gonflable le bénéfice du doute, avec un gros grain de scepticisme, quant aux mesures qu’il prendra.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Présidentielle: mes réactions sur l’élection d'Emmanuel Macron

Commenter cet article