Thomas Hollande fustige la loi Macron et interpelle le président Macron

Publié le par LA REDACTION

Thomas Hollande. Capture écran.

Thomas Hollande. Capture écran.

Le fils de François Hollande, avocat des salariés de Tati et Fabio Lucci, attend que le nouveau gouvernement s'empare du dossier. Il a également dénoncé un dispositif "pervers" de la loi Macron.

Il a fustigé la loi Macron et interpellé le président Macron. Thomas Hollande, avocat des salariés des enseignes en difficulté Tati et Fabio Lucci, a appelé samedi 13 mai Emmanuel Macron à s'engager sur ce dossier qui concerne 1.754 salariés. À la veille de la passation de pouvoir, le fils de François Hollande se trouvait au rassemblement, face à un magasin Eram rue de Rennes à Paris, pour réclamer des reclassements au sein du groupe Eram, qui compte des enseignes comme Bocage, Texto, France Arno ou Mellow Yellow. L'occasion pour l'avocat de dénoncer un dispositif de la loi Macron sur les licenciements collectifs. "L'une des difficultés de ce dossier, c'est la loi Macron", a-t-il lâché au Parisien. 

"Dès que le nouveau gouvernement sera nommé, on l'interpellera sur ce dossier, surtout que c'est la loi Macron qui a supprimé l'obligation pour les groupes de financer les PSE de leurs filiales en redressement judiciaire", a-t-il taclé.

(...)

Article complet ici: actu.orange.fr

 

 

Publié dans Macron, Hollande

Commenter cet article